nouvelle calédonie
info locale

La lèpre se rappelle à notre souvenir

santé
Illustration lèpre
©NC la 1ere
Comme chaque début d’année, la lèpre se rappelle au souvenir de quiconque la croirait éradiquée. En 2018, 78 habitants de Nouvelle-Calédonie étaient concernés par le bacille de Hansen. Une maladie qui n'est plus endémique, et qui se guérit.
 
[MISE A JOUR AVEC DASS-NC]

«Contrairement aux idées reçues, la lèpre n'est pas une fiction : elle existe toujours et fait des ravages dans plus de 150 pays.» C’est en ces termes que l’Ordre de Malte a annoncé la soixante-septième journée mondiale dédiée à cette maladie, qui coïncide avec le 25 janvier. D'après l'Organisation mondiale de la santé, en 2018, environ 208 000 nouveaux cas ont été signalés dans 127 pays, un peu moins que l'année précédente.
 

78 personnes concernées en 2018

Une maladie du passé qui se conjugue encore au présent, y compris sur le Caillou. En 2018, 78 habitants étaient concernés par le bacille de Hansen. «En Nouvelle-Calédonie, la lèpre n’est plus une maladie endémique. Sa prévalence et son incidence ont très largement diminué depuis la mise en place de traitements efficaces (polychimiothérapies) dans les années 1980», décrit la direction des Affaires sanitaires.
 

Environ dix nouveaux cas par an

«Cependant, la surveillance épidémiologique de la lèpre sur le territoire révèle la persistance de sa transmission, souligne la DASS : un peu moins de dix nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.»
  

Rester vigilants

«Tous les ans, on rappelle la nécessité de rester vigilants vis-à-vis de cette maladie qui a gravement marqué le territoire il y a longtemps, toutes les populations s’en souviennent», répète Jean-François Le Petit, président de l'antenne de l'Ordre de Malte. «Ce risque s’éloigne un peu, mais la maladie est toujours présente. Il faut veiller à ce qu’elle ne se développe pas. Il faut alerter lorsqu’il y a des signes inquiétants et il faut la dépister là où elle se cache.» 
Ses explications recueillies par Clarisse Watue :

Point sur la Journée de la lèpre 2020


Rappels généraux de la DASS


Comment se transmet la lèpre ? 
• entre les êtres humains
• par des gouttelettes d’origine buccale ou nasale
• lors de contacts étroits et fréquents avec un sujet infecté et non traité. 
La lèpre n’est pas très contagieuse. Elle ne se transmet pas par des contacts ordinaires, comme se serrer la main, jouer ensemble ou travailler dans le même bureau. 


Quels sont les symptômes de la maladie ? 
• Apparition de tâches blanchâtres ou rougeâtres, insensibles à la chaleur, au froid, à la piqûre et à la douleur, sur le front, le visage, les membres ou tout le corps.
• gonflement du visage, des mains ou des pieds.

Les symptômes apparaissent entre cinq et vingt ans après l’infection. 


Quel est le traitement ? 

• association de trois antibiotiques.

• la prise dure de six à vingt-quatre mois.

Le traitement est quotidien et permet la guérison. 
Publicité