Les cadres de l'enseignement public planchent sur la rentrée

éducation
Séminaire de rentrée
©NC la 1ère

Aujourd'hui se tenait un séminaire de pré-rentrée regroupant tous les cadres de l'enseignement public. Une centaine de personnes ont pu échanger sur le programme scolaire de 2021. Un vaste dossier marqué notamment par les réformes du lycée ou encore les nouveaux textes concernant le premier degré.

L’année 2021 promet d’être chargée pour les 5 000 agents de l’enseignement public de Nouvelle-Calédonie. C’est le bilan qui ressort du séminaire regroupant les cadres du secondaire. Des inspecteurs, des chefs d’établissement et des chefs de service du vice-rectorat venus échanger autour du projet éducatif. Notamment autour de la réforme du lycée. « Avec la disparition des séries générales, des choix d'enseignements de spécialités, une part de contrôle continu au baccalauréat et la place de l'oral au travers d'une épreuve qui est appelée le grand oral. Mais aussi la transformation de la voie professionnelle avec la volonté de la rénover, de permettre aux jeunes de trouver des parcours de réussite et de sécuriser ces parcours de réussite en accompagnant mieux les élèves dans leur trajectoire scolaire », énumère Érick Roser, le vice-recteur.  

Séminaire rentrée
©NC la 1ère

L'égalité fille/garçon

Les nouveautés à mettre en place concernent aussi l’enseignement du premier degré. Avec les textes adoptés en janvier 2021 concernant notamment les conseils d’école et les nouveaux programmes pédagogiques. « Sur le coeur des programmes, il y a des ajouts qui ont été apportés par rapport à la réforme de 2019, notamment sur l'égalité fille/garçon. C'est une problématique très importante, explique Romain Capron, le directeur de la direction de l'enseignement de la Nouvelle-Calédonie. Sur le développement durable aussi qui prend de plus en plus d'importance. En parallèle, on a mis en place au niveau de la direction beaucoup d'outils pour accompagner les enseignants et les parents dans la scolarité des enfants et surtout dans l'acquisition des connaissances et des compétences. »

Romain Capron
©NC la 1ère

48 890 élèves attendus de la maternelle au lycée

Pour la rentrée scolaire 2021, dans le public, 48 890 élèves sont attendus de la maternelle au lycée. Concernant d’éventuels dégâts engendrés par la dépression tropicale Lucas qui pourraient entraîner quelques retards pour la rentrée, un bilan global doit être fait mercredi après-midi au gouvernement.