Les nouvelles pièces entrent en vigueur

consommation
nouvelles pieces francs pacifique
©IEOM
Le renouvellement de la gamme des pièces par l’Institut d’émission d’Outre-mer débute ce 1er septembre. Une nouvelle pièce, de 200 F, fait son apparition, celles de 1 F et 2 F vont progressivement être retirées de la circulation.

La grande nouveauté de cette modernisation de la gamme, c’est bien sûr l’arrivée d’une nouvelle pièce de 200 F, bicolore, argentée et jaune. Mais aussi la disparition des pièces de 1F et 2F, trop peu utilisées.

Règle de l’arrondi

Pour les paiements en espèces, une règle d’arrondi définie par la loi s’applique si vous n’avez pas l’appoint. 
La régle est la suivante : pour les sommes se terminant par 1 et 2, l’on arrondit au 0 inférieur. Pour les sommes se terminant par 3 et 4 au 5 supérieur. Pour celles se finissant par 6 et 7, l’arrondi se fait au 5 inférieur et pour celles s’achevant par 8 et 9, l’on arrondit au 0 supérieur.

La règle d’arrondi ne s’applique pas pour les paiements par carte, par chèque ou par virement qui continuent à se faire au franc près.

Moins de métal et nouveau design

Les nouvelles pièces contiendront moins de métal et seront ainsi plus économiques à terme.
Autre levier d’économie, déjà utilisé lors du renouvellement de la gamme de billets en 2014 : les nouvelles pièces seront communes aux trois territoires.

Le design de certaines pièces datait des années 70, voir pour certaines des années 40. Alors la création de cette nouvelle gamme doit aussi permettre de s’aligner sur les standards internationaux et de revoir leur taille. Fini donc la pièce de 50 francs plus lourde qu’une pièce de 100 francs bien qu’ayant moins de valeur.

Période de transition

Au total, ce sont des millions de nouvelles pièces qu’il faudra échanger. Et comme pour les billets, ce sont les commerces qui seront le principal intermédiaire entre les banques et le consommateur. Pas de panique, la période de transition, pendant laquelle les anciennes et nouvelles pièces cohabiteront dure neuf mois et se terminera en juin 2022. Au-delà, il sera toujours possible d’échanger les anciennes pièces au guichet de l’IEOM. 

La numismatique

Les premiers intéressés par le changement de monnaie, ce sont les numismates, entendez collectionneurs de monnaie. Ils sont une trentaine dans le pays. Rencontre avec Jean-Pierre Bressler qui, depuis sa retraite, a amassé quelques milliers de pièces. Particulièrement celles de Nouvelle-Calédonie. Un trésor pour les amoureux d'un patrimoine historique.
Un reportage de Karine Arroyo et Carawiane Carawiane :