Mondiaux de SUP de Fiji, Titouan Puyo vice-champion du monde de longue distance

sportncla1ère
Titouan Puyo  devant l'hawaiien Kay Lenny lors de la course technique à Cloubreak
Titouan Puyo devant l'hawaiien Kay Lenny lors de la course technique à Cloubreak ©ISA/Ben Reed
Le Calédonien Titouan Puyo prend la 2e place de la longue distance (17km) des mondiaux de SUP (Stand Up Paddle, Fiji du 13 au 20 nov).L'Australien Michael Booth est sacré champion du monde. Le Tahitien Georges Cronsteadt finit 3e.
Titouan Puyo est une nouvelle fois médaillé lors d'un championnat du monde. 3 participations, 4 podiums, et aussi 4 couleurs de médailles différentes. De l'or en 2014 (longue distance), du bronze en 2015 (course technique), de l'argent en 2016, encore en longue distance mais aussi du cuivre (copper en anglais) récompensant sa 4e place lors de la course technique d'hier, remportée par le danois Casper Steinfath. C'est une particularité de ces championnats du monde, le 4e est récompensé par une médaille d'un autre métal.
La longue distance, c'est sa discipline de prédilection. Déjà sacré champion du monde de la spécialité en 2014, c'est le titre qu'il souhaitait reconquérir lors de ses mondiaux. Seul l'Australien Michael Booth aura réussi à aller plus vite que lui. Titouan Puyo fut pourtant l'unique athlète à pouvoir suivre les redoutables accélérations du nouveau champion du monde.
Michael Booth et Titouan Puyo, 1er et 2e de la longue distance lors des mondiaux de SUP 2016
Michael Booth et Titouan Puyo, 1er et 2e de la longue distance lors des mondiaux de SUP 2016 ©Christopher Parker Supracer

Titouan Puyo ou Michael Booth, 2 prétendants pour une médaille d'or
Au vu de leur saison, tous les spécialistes plaçaient l'Australien et le Calédonien comme les deux favoris de la compétition. Deux favoris, avec pourtant des qualités différentes, deux favoris que l'on mettaient sur la plus haute marche du podium, en fonction de la météo le jour de la compétition. Si Titouan Puyo préfère les parcours agités avec du clapot de la houle et du vent pour faire parler sa glisse, Michael Booth est le spécialiste des plans d'eau calme pour exprimer toute sa puissance. Cette fois-çi, le vent ne s'est pas levé et même si Titouan Puyo a été le seul à relever le défi du voisin australien et a tout tenté pour revenir sur Michael Booth en fin de parcours, il a du se contenter de la médaille d'argent.
Derrière l'insaisissable duo on retrouve le Tahitien Georges Crondsteadt 3e et médaillé de bronze, revanchard après sa contre-performance de la veille en course technique (éliminé en série). Le Français Arthur Arutkin termine 4e (Copper medal, médaille de cuivre) après sa 3e place en course technique.

Suite de la compétition demain avec la longue distance féminine. La Française Olivia Piana déjà en argent lors de la course technique, fait partie des favorites pour le podium. L'équipe de France récompensée également dans l'épreuve de prone (ou paddleboard, planche avec laquelle on rame uniquement avec les mains, issue du sauvetage en mer) avec la médaille de bronze de Flora Manciet, peut espérer un podium au classement général par équipe.

Le lien pour suivre la compétition (en anglais) en direct
http://isaworlds.com/sup/2016/en/live/