publicité

Nautisme : le marché calédonien fait le dos rond

Le huitième Salon de la mer et du bateau s’est clôturé dimanche soir dans un contexte de marché en berne.  

© Pixabay
© Pixabay
  • Jeannette Peteisi (L.A)
  • Publié le , mis à jour le
Même si le Salon de la mer et du bateau reste toujours l’occasion pour les professionnels du secteur de faire des ventes, force est de constater que l’ensemble du marché de la plaisance a du mal à décoller. En effet, seule une petite dizaine d’exposants étaient réunis lors ce rendez-vous, un chiffre bien en deçà des années précédentes.
 

Des ventes en baisse 

David Christopher a pourtant vendu deux bateaux et quatre remorques au Salon. Une vente exceptionnelle qui est loin de la réalité du marché. « Cela fait environ deux ans que nous avons noté une baisse des ventes de bateaux. Une situation liée à l’économie générale mais également aux manque de place dans les marinas, notamment les places au sec. » constate le gérant de Quality Boats. 
 

Un contexte politique qui freine 

En plus de la crise globale,  le référendum du 4 novembre prochain influence également les ventes.« Pas mal de personnes me disent qu’ils attendent de voir. » poursuit David Christopher. « Ceci dit, nous constatons aussi que, depuis quelques mois, les gens ont confiance en l’avenir. La réponse du « oui » ou « non » n’est désormais plus au centre des préoccupations, ils savent que ça va bien se passer. » 

En revanche, le marché de l’occasion gagne du terrain. Sur les 28 000 bateaux inscrits au registre de la Direction des affaires maritimes, 15 00 ont changé de propriétaire au cours des douze derniers mois. 

Le reportage d'OlivierJonneman et Claude Lindor : 
SALON DE LA MER
L'interview de Philippe Darrason, directeur de la Sodemo, dans le JT du vendredi 7 septembre 2018 : 
ITW JT DARRASSON

 

Sur le même thème

  • économie

    Quand la Chine éternue, le nickel calédonien s’enrhume

    La polémique entre la Province Nord de la Nouvelle-Calédonie et la SLN n’a pas vraiment attiré l’attention des investisseurs du nickel à la City de Londres. Trop compliqué à interpréter pour les traders et sans conséquence directe sur les cours du nickel. Alors que la Chine…
    05 Septembre
  • économie

    Série : la filière Fruits et Légumes à la loupe

    La filière fruits et légumes passée au scanner de l' autorité de la concurrence avec un rapport publié il y a un mois. Sur les difficultés du secteur, nous vous proposions cette semaine une série de reportages avant de recevoir Aurélie Zoude-Le Berre, la présidente de l'autorité de la concurrence. 

  • économie

    A Londres, le blues du nickel dans la chaleur de l’été

    Un été en pente douce pour le nickel ? Le support envisagé est de 12.900 dollars la tonne quand les cours atteignaient 15.000 dollars en juin au LME de Londres. Les producteurs, dont la Nouvelle-Calédonie, pouvaient espérer mieux. Les Philippines vont intensifier leurs livraisons.
    04 Août
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play