nouvelle calédonie
info locale

Négociations ardues entre la STCPI et l'Etat pour le prêt de 24 milliards de francs

nickel
Le nickel à a SLN
La société qui porte les actions des Provinces calédoniennes au capital de la SLN ne veut pas participer au sauvetage de l'entreprise au-delà de sa quote-part, à savoir 34% du capital.
La STCPI considère que l'actionnaire majoritaire, ERAMET, et l'actionnaire minoritaire, NISSHIN STEEL, doivent aussi contribuer au renflouement de la SLN.

Regardez le reportage d'Olivier JONEMANN et de Michel BOUILLIEZ.

©nouvellecaledonie

 

Publicité