nouvelle calédonie
info locale

Nouvel an lunaire : 2020, l’année du rat

fêtes de fin d'année
Fête du Têt 2020 2
©Nc1ere
L’année placée sous le signe du rat de métal a été célébrée en grande pompe ce vendredi soir au foyer vietnamien de Nouméa. Une tradition asiatique qui concerne au moins 5 000 calédoniens et qui se perpétue depuis près de cinquante ans sur le Caillou.
C’est avec des explosions de pétards, pour chasser les esprits et une danse de la licorne, pour apporter justice et protection que la Calédonie est entrée dans le premier jour de l’année lunaire. Un événement cher à la communauté Vietnamienne, qui se caractérise par la cohésion entre les générations.

Pour mieux titiller la chance, certains spectateurs vont jusqu’à faire des offrandes aux animaux célestes, animés par des pratiquants d’arts martiaux. Il faut dire que le jour du Têt est d’une importance cruciale pour les vietnamiens, en ce qu’il influence le reste de l’année. 2020 s’incline devant le rat, premier signe du zodiac. « Les caractéristiques de ce signe animal en particulier sont l’ambition, la réussite mais aussi la vanité et le côté dépensier des natifs de ce signe », explique Patrick Guillon, président de l'amicale vietnamienne.
Fête du Têt 2020 1
©NC1ere
 

Déclinaisons de saveurs


Les papilles des convives ont été pour le moins sollicitées ce vendredi soir, les spécialités faisant partie intégrante de la fête. Pâté de porc, riz à la farce de porc, nems ou encore canard laqué, les spécialités vietnamiennes se marient également aux plats calédoniens comme les salades de poisson. Entre dégustations, rock et contemplations, le coup de Têt s’est poursuivi jusque tard dans la nuit, sous l’œil du rat, dont le règne s’achèvera le 11 février prochain.

Le reportage de Lorelei Aubry et Nicolas Fasquel :
©nouvellecaledonie
Publicité