Nouvelle-Calédonie : les indépendantistes demandent l’organisation du troisième référendum d’autodétermination

référendum
Référendum 2020, vote, file d'attente
Attente pour voter à Nouméa, bureau de l'école Laigle à Tina. ©Christian Favennec / NC la 1ere

Les indépendantistes du FLNKS ont demandé à l’État l’organisation du troisième référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, ce jeudi. Un courrier co-signé des deux groupes FLNKS au Congrès, l'UNI et l'UC. 

Comme le prévoit la loi organique, depuis ce lundi, un minimum de 18 élus au Congrès pouvait demander l'organisation de la troisième consultation référendaire. C'est chose faite, ce jeudi soir. Les indépendantistes du FLNKS ont demandé à l'État, l'organisation du troisième et dernier référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, prévu par l'accord de Nouméa.


Le Bureau politique de la coalition indépendantiste a acté jeudi "une démarche unitaire", consistant en l'envoi au haut-commissaire de la République d'un seul courrier, signé des deux groupes FLNKS au Congrès : l'Union Nationale pour l'Indépendance et l'Union Calédonienne.

L'État arrêtera la date de la consultation

Et si la question de l'absence d'un gouvernement se posait cette semaine, elle a rapidement été élucidée. Le déclenchement d'une troisième consultation n'étant pas tributaire de l'élection d'un président au gouvernement. 

Si troisième référendum il y a, c’est l’État qui arrêtera la date de la consultation. Lors de la deuxième consultation le 4 octobre 2020, le "non" à l’indépendance l’avait emporté avec 53,26 % des suffrages. De son côté, le "oui" avait resserré l’écart en obtenant 46,74 % des voix, contre 43,3 % en 2018.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live