Emanation d'acide à l'usine du sud de Vale

« Ce n’est qu’une petite fuite et la situation est maîtrisée ! » assure Jean-Michel N’Guyen, le directeur de la communication de Vale. Un  « incident technique » (comme le qualifie les responsables de Vale) serait à l’origine de cette fuite d’acide qui est intervenue très tôt ce matin (18 mai) sur un des iso-containers de la Shell sur le port de l’Usine du Sud.
Pas plus d’information sur le volume de liquide qui s’est échappé de ces cuves ni sur les opérations de dépollution. Un nuage blanc se serait dégagé.
Un « problème » qui aurait déjà eu lieu dans le passé. Les autorités provinciales et la Dimenc ont été informées de cette fuite.
Une enquête est en cours pour déterminer les causes de cette « brèche » dans un des iso containers de la Shell. Dès la détection de cette fuite d’acide chlorhydrique, un périmètre de sécurité a été mis en place. Mais depuis cette fuite tôt ce matin, le travail a repris. Vale ne veut pas plus communiquer sur ce qu’elle qualifie d’«incident mineur ».
Les Outre-mer en continu
Accéder au live