publicité

La Nouvelle-Zélande à l'arrêt pour commémorer les victimes de Christchurch une semaine après

Des milliers de Néo-Zélandais se sont rassemblés aujourd’hui à Christchurch, pour rendre hommage aux cinquante musulmans tués par un extrémiste australien, une semaine plus tôt. Un appel à la prière a été diffusé dans tout le pays et deux minutes de silence ont été observées.

Les visages et les noms des cinquante victimes se sont affichés à travers le pays. © TVNZ
© TVNZ Les visages et les noms des cinquante victimes se sont affichés à travers le pays.
  • AFP, avec F.T.
  • Publié le
L'auteur de la tuerie commise dans deux mosquées de Christchurch «a brisé le coeur de millions de personnes à travers le monde.» Ce sont les mots de l'imam Gamal Fouda, qui menait la prière de ce vendredi à Christchurch. «Aujourd'hui, au même endroit, je regarde autour de moi et je vois l'amour et la compassion», a dit celui qui a lui-même survécu au massacre. «La Nouvelle-Zélande ne peut être brisée.» 
  

Des milliers à accompagner la prière

A 13h30, un muezzin a lancé l'appel à la prière, devant des milliers de personnes massées en silence dans le parc situé en face de la mosquée al-Nour. Dont la Première ministre, Jacinda Ardern. La Nouvelle-Zélande toute entière a ensuite observé deux minutes de silence.
  

Solidarité par le foulard

A travers le pays, de nombreuses femmes avaient choisi de porter le hijab, pour exprimer leur solidarité avec la communauté musulmane, y compris des policières et des volontaires déployées pour les cérémonies de Christchurch. Certaines ont publié des photos d'elles ainsi voilées sur les réseaux sociaux, sous le hashtag #HeadScarfforHarmony («Foulard pour l'harmonie»).
 


Un soutien mondial

Un mouvement de soutien également marqué ailleurs dans le monde, une semaine après le double attentat perpétré contre la communauté muslmane de Christchurch. Le vendredi 15 mars, cinquante fidèles ont été abattus par un extrémiste australien, Brenton Tarrant, dans deux mosquées de Christchurch, la plus grande ville de l'île du Sud. Un massacre que ce suprémaciste blanc revendiqué a filmé et diffusé en direct sur Facebook.
  

Veillée à Dunedin

Le souvenir du drame a été commémoré de multiples façons. Jeudi soir encore, une veillée hommage était organisée dans le stade de Dunedin. Une ville dans laquelle  le terroriste a vécu deux années durant. Plus de 18 000 personnes étaient rassemblées pour un moment de très grande émotion. 
Une vidéo de France info.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play