Nuit du droit : Xavier Goux-Thiercelin, substitut général de la Cour d’appel de Nouméa, invité de la matinale

invités de la rédac
Xavier Goux-Thiercelin
Xavier Goux-Thiercelin, substitut général de la Cour d’appel de Nouméa, était l’invité de la matinale. ©NC La 1ère
Depuis 2017, la Nuit du droit est organisée chaque 4 octobre, jour anniversaire de la promulgation de la Constitution de la Vème République. En Nouvelle-Calédonie, c’est l’université, à Nouville, qui accueille l’évènement pour la quatrième année consécutive. Xavier Goux-Thiercelin, substitut général de la Cour d’appel de Nouméa, était l’invité de la matinale le mardi 4 octobre.

A l’initiative de Laurent Fabius, ancien premier ministre et actuel président du Conseil constitutionnel, la Nuit du droit est lancée en 2017. Objectif : sensibiliser le grand public aux métiers du droit et à ses principes. "Le droit c’est une matière qui est méconnue, souvent incompréhensible pour la plupart des citoyens. L’idée c’est donc de les rapprocher du monde du droit et des professionnels du droit au travers d’un évènement festif", a expliqué Xavier Goux-Thiercelin.

Pourtant, le droit concerne tous les citoyens au quotidien, "lorsqu’on souscrit un contrat, que l’on conclut une location, que l’on se marie, ou qu’on commet une infraction, le droit se rappelle à nous donc mieux vaut le connaître, l’appréhender et être conseillé dans certaines situations pour pouvoir se l’approprier et ne pas risquer des déconvenues. Le droit est fondamental car il régule les rapports sociaux", a expliqué le substitut général de la Cour d’appel de Nouméa. Le droit français est en effet fondé sur la hiérarchie des normes et s’élabore dans un cadre démocratique, "tout état de droit suppose une Constitution, celle de 1958 pour la Vème République".

Nuit du droit

"La première manifestation était limitée au Conseil constitutionnel (juridiction qui vérifie que les lois édictées sont conformes à la Constitution) mais dès 2018 elle devient nationale et se diffuse dans les Outre-mer", a précisé Xavier Goux-Thiercelin. Une centaine d’évènements sont ainsi organisés dans toute la France. En Nouvelle-Calédonie, la Nuit du droit est également relayée à l’université après avoir été annulée ces deux dernières années en raison de la situation sanitaire.

Point d’orgue de cette édition 2022, la reconstitution d’une affaire. L’histoire d’un couple confronté à des difficultés qui posent divers problèmes juridiques, "c’est un procès imaginaire et théâtralisé. Des professionnels du droit et des étudiants de l’université vont jouer. On a répété pour donner le meilleur spectacle possible". Ce qui permet de créer un lien entre les concitoyens et les professionnels du droit et de sensibiliser aux nombreux métiers du droit, "le procès c’est en plus très visuel, on le voit souvent dans les films".

Programme de la nuit du droit 2022 :

12h30 : reconstitution de procès et concours d'éloquence par des lycéens et des étudiants (Amphi Guy AGNIEL)

17h00 : ouverture officielle de la Nuit du droit (Amphi 400)

17h30 : reconstitution d’une affaire dans ses diverses facettes juridiques (Amphi 400) 

Un entretien à retrouver ici.

NUIT DU DROIT
La nuit du Droit à l'université de la Nouvelle-Calédonie. ©UNC