Océane Lescadieu, windsurfeuse professionnelle, met le cap sur 2021

portraits de sportifs
océane lescadieu
©Carter/PWAWorldTour.com
A 24 ans, Océane Lescadieu est classée 6ème mondiale sur le circuit PWA féminin. Malheureusement, à cause de la crise sanitaire, la Marignane PWA World Cup dans le sud de la France vient d'être annulée. Elle poursuit son entrainement avec rigueur avec la saison 2021 dans le viseur. 
C’est un gros coup dur pour les fans de windsurf et pour les riders. La Marignane PWA World Cup vient finalement d’être annulée. Prévue du 6 au 11 octobre dans le sud de la France, cette épreuve internationale majeure en slalom n’aura pas lieu.
Et aucun titre de champion PWA ne sera délivré cette année. En cause, la crise sanitaire liée au covid-19, combinée à des restrictions accrues sur les voyages.
Parmi les riders, la Calédonienne, Océane Lescadieu, 6ème mondiale sur le circuit PWA ne pourra pas y participer. Elle, qui a fait le choix de s’entrainer en Nouvelle-Calédonie, se concentre désormais sur 2021.
 
Océane Lescadieu portrait
©Bruno Moure
Rigueur, engagement et régularité sont les maîtres mots d’un sportif de haut niveau. Océane Lescadieu, 24 ans, passionnée de Windsurf, le vit au quotidien. 6ème mondiale sur le circuit PWA féminin, la jeune calédonienne s’impose un planning bien défini et essaye de le respecter autant que possible. « En tant que sportif de haut niveau, on a une rigueur et une organisation à avoir. Ça va être un rythme de vie un peu chargée. Se lever le matin à cinq heures moins le quart. Faire notre entraînement, aller à la salle à cinq heures et quart pour le F45, et enchaîner avec le travail. Le soir, donner des cours de yoga ou alors faire sa pratique de yoga personnelle. Quelques cours de squash, ou alors un entrainement sur l’eau le week-end. En général, c’est assez chargé.»
 
Océane Lescadieu N&B
Annabel Arno

Liberté et adrénaline                                                                             

Windsurfeuse professionnelle, Océane Lescadieu a fait le choix de s’entraîner dans le plus grand lagon du monde. Le windsurf lui apporte liberté et adrénaline. 

« La compétition, c’est un monde assez particulier. Moi ce que je recherchais dans la compétition c’est d’arriver sur une ligne de départ, et d’avoir cette pression, cette bonne adrénaline, dans le bon sens du terme, qui monte. Et prendre plaisir, parce que si on ne prend pas plaisir dans sa passion, on ne peut pas avoir de belles choses qui suivent derrière. Ça n’a aucun sens. Prendre plaisir sur le plan d’eau, une forte adrénaline, faire de belles rencontres et surtout pouvoir voyager et découvrir de nombreux pays. »

Tout le monde n’a pas la chance d’aller voir comment ça se passe ailleurs.


Océane Lescadieu a plusieurs passions en dehors de la planche à voile, à savoir le yoga, qu’elle enseigne aussi, le squash, le fitness et la cuisine.

Le reportage de William Lecren 

Océane Lescadieu

Les Outre-mer en continu
Accéder au live