"On peut espérer sortir de cette crise sanitaire au moment du référendum", estime Patrice Faure, haut-commissaire

référendum
Vue de Calédonie, les relations entre la Calédonie et l'archipel sera l'un des enjeux du référendum
Bulletin lors d'une précédente consultation référendaire. ©Gaël Detcheverry / NC La 1ère
Grâce à la bonne volonté des Calédoniens pour se faire vacciner, a déclaré Patrice Faure sur NC la 1ère, le haut-commissaire a l'espoir d'une sortie de la crise actuelle d'ici au référendum, le 12 décembre. Même s’il prévient que l’épidémie va durer. Il sera l'invité du JT, ce soir, à 19h30.

Le haut-commissaire de la République était l’invité de la matinale radio, ce lundi 13 septembre, sur NC la 1ere. Selon Patrice Faure, le territoire calédonien est celui qui a reçu le plus de vaccins, proportionnellement à sa population. "Quand on voit qu’on est passé de 500 vaccins par jour à plus de 5000, on peut espérer que nous serons sortis de cette crise sanitaire au moment du référendum", déclarait-il.

L'épidémie va durer.

Patrice Faure, haut-commissaire

 

Cependant, il estime que "l’épidémie ne s’arrêtera pas la veille du référendum, elle va durer plusieurs années sous différentes formes et il va falloir faire avec". Le dispositif actuellement mis en place ne serait donc pas ponctuel, mais établi sur plusieurs années, "comme la grippe annuelle que nous connaissons".

Il révèle également qu’il y aura probablement une adaptation pour les recours demandés afin d’être sur la liste électorale, qui ont eu des difficultés à être mis en place à cause du confinement.

Par ailleurs, la campagne référendaire est actuellement suspendue sur le terrain. Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, avait quand même confirmé sa présence en Nouvelle-Calédonie au mois d’octobre prochain. "Je reviendrai pour m’assurer personnellement des préparatifs de la consultation, qu’elle se déroule de manière sereine avec la mobilisation de tous les acteurs institutionnels (…) Les préparatifs se poursuivent et doivent se poursuivre dans les prochaines semaines, en lien avec la commission de contrôle, les observateurs nationaux et internationaux, car la vie continue et doit continuer", annonçait-il ce vendredi 10 septembre dans une allocution pour NC la 1ère.

Ecoutez cet extrait de l'Invité de la matinale sur le référendum :

L'interview de Patrice Faure