Où est passé le catamaran Jet France ?

sauvetage polynésie française
voilier jet france
©JRCC
Toujours aucune nouvelle du Jet France, ce catamaran parti de Nouvelle-Calédonie le 7 août dernier et qui aurait dû arriver en Polynésie il y a déjà près d’une semaine. De quoi susciter l'inquiétude des secours maritimes de la zone. 
C’est le JRCC, l’homologue polynésien du MRCC, qui a donné l’alerte hier. Le sort de ce navire de plaisance et de ses quatre occupants inquiète les secours maritimes de la région. A Nouméa, le MRCC a également relayé l’alerte : « Selon nos estimations, pour un trajet Nouméa-Tahiti dans ce sens, on estime la durée du voyage à environ trois semaines. En considérant qu’ils sont allés jusqu’aux Marquises, comme ils l’avaient annoncé, on peut compter quatre semaines. Autrement dit, il aurait dû arriver depuis une bonne semaine. »

Et impossible de les joindre… 
 

Ils n’ont qu’une VHF mais pas de téléphone satellite pour appeler ou être joints. Comme on ne peut pas les joindre, on ne sait pas où ils sont. On ne sait pas où lancer les recherches, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.
- MRCC, Nouméa

 

Des conditions météorologiques pas forcément favorables 

Dans le sens Nouméa-Papeete, la traversée est réputée pour ses vents contraires. Et la météo n’est pas en leur faveur. Des « pots-au-noir » ont pu ralentir leur course. Dans le jargon maritime, cela veut dire que les vents sont changeants et difficiles à anticiper pour les marins. Il ne s’agit donc peut-être que d’un simple retard. C’est en tout cas ce qu’espèrent les secours en mer. 
 

Ce que l'on sait du navire

Le Jet France était installé depuis plusieurs mois au mouillage de Port-Moselle, à Nouméa. Il s'agit d'un catamaran blanc et bleu ciel d'une vingtaine de mètres de long. Il a largué les amarres le 7 août, avec à son bord, un couple et deux enfants en bas âge. Il est demandé aux navires présents sur la zone d’exercer une veille attentive, et de prévenir le 16 pour toute information.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live