Ouégoa : 13 ans de réclusion criminelle

justice
ouégoa : affaire meurtre sur le diahot
©NC1ere
C’est le verdict de la Cour dans cette dernière affaire des assises.
Lors d’une chasse à la roussette sur le Diahot, à hauteur de la tribu de Saint-Jean-Baptiste, le 19 janvier 2014, à Ouégoa, Gyanny Ogushiku avait été tué d’une balle dans la tête.
En début de soirée, avec des amis, dont le Maire de la commune, Joël Carnicelli, il était allé en bateau, chasser des roussettes dans les manguiers qui bordent le Diahot quand des riverains ont alors ouvert le feu dans la nuit.

Maître Jean-Jacques Deswartes - avocat de la partie civile
Des propos recueillis par Isabelle Peltier

ouégoa : affaire meurtre sur le diahot : maitre deswarte



ouégoa : victime d'une balle : Gyanny Ogushiku
Gyanny Ogushiku ©NC1ere


L'auteur du tir

Jean-Marc Theain-Boueonne, l’auteur du tir a été condamné à 13 ans de réclusion criminelle.

Maître François Loye - avocat de la défense

Des propos recueillis par Isabelle Peltier

ouégoa : affaire meurtre sur le diahot : maitre loye


Ses deux frères, Franck et Adrien, ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis et interdiction durant deux ans de détenir ou de porter une arme soumise à autorisation.
Une interdiction portée à 15 ans pour le principal accusé.


Retour sur les faits

Adrien, Franck, et Jean-Marc, trois frères, ont d'abord crié du haut de la colline puis ont pris un fusil et sont descendus vers la rive et ont tiré pour éloigner les braconniers. Avec un fusil de calibre 22, Jean-Marc a tiré dans l'obscurité et touché mortellement l'un des occupants. Il est d'ailleurs le seul à avoir été placé un temps en détention provisoire, et dont la personnalité a été examinée.