Municipales et référendum au menu de l'assemblée générale du Palika

référendum
Palika 11 juillet 2020
©Laura Schintu
À l’ordre du jour : le bilan et les analyses des résultats des municipales et la préparation du second référendum. L’occasion pour le Palika de rappeler à ses militants, l’enjeu de la mobilisation, à 9 semaines de la consultation.
La deuxième assemblée générale du Palika était l'occasion ce samedi, de se pencher sur les élections municipales, durant lesquelles plusieurs communes ont été perdues. 

21 sections de base étaient présentes à Ko We Kara, sur les 32 que compte le parti.
 

Le constat pour les élections municipales, c'est que l’on perd quatre mairies emblématiques, mais dans le même temps, on arrive à avoir des conseillers municipaux dans un certain nombre d’autres mairies. Ça relativise l’échec. Mais fort de ce constat, nous avons estimé, ce qui est conforme à la motion que nous avons prise à Iaai, de considérer que les municipales ne s’inscrivent que dans la marche vers la consultation de sortie - Charles Washetine, porte-parole du Palika


Se mobiliser pour le référendum

L’occasion pour le Palika de rappeler à ses militants l’enjeu de la mobilisation, à neuf semaines de la consultation référendaire.
 

Nous avons neuf semaines et un jour pour nous mobiliser. Nous avons un calendrier de travail et mettons à disposition de nos militants un certain nombre de matériaux, pour pouvoir partir en campagne -  Charles Washetine, porte-parole du Palika

 

Union avec l’UC?

Pour la seconde consultation, le Palika travaillera à nouveau de concert avec l’Union Calédonienne, poursuit son porte parole. 
 

Nous avons mis en place à l’occasion de la première consultation, des comités nationalistes et citoyens, sur la base desquels on s’appuiera, pour mener campagne pour le second référendum - Charles Washetine, porte-parole du Palika


Une convention du FLNKS est d'ailleurs prévue la semaine prochaine, elle se déroulera à Dumbéa. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live