nouvelle calédonie
info locale

Papouasie Nouvelle Guinée: le gouvernement régularise les réfugiés d'Indonésie

océan pacifique
Enfant de réfugié papou à Port Moresby
Un enfant de réfugiés papous d'Indonésie, vend des fruits avec sa mère dans les rues de Port-Moresby, pour survivre. ©ABC Radio Australie
La Papouasie Nouvelle-Guinée annonce qu'elle va accorder la citoyenneté aux réfugiés mélanésiens d'Indonésie. 

Réfugiés

Ils sont actuellement environ 10 000 dans le pays, et les premiers sont arrivés il y a 25 ans. 1112 d'entre eux ont déjà deposé leur demande et devraient recevoir leurs papier vers juin. 
La plupart vivent dans des camps à la frontière avec l'Indonésie. Mais il y a aussi beaucoup de Papous indonésiens à Port-Moresby, où ils vivent dans la misère. Ils se réjouissent néanmoins de devenir, enfin, citoyens de la Papouasie Nouvelle-Guinée.

Question de statut

Mais beaucoup s'indignent du meilleur traitement réservé aux demandeurs d'asile envoyés par l'Australie sur l'ile de Manus. Sous la pression de Canberra, la Papouasie Nouvelle-Guinée cherche du travail et des logements à ceux qui obtiennent leur statut de réfugiés. C'est l'Australie qui paie la facture.
« L'Australie est un grand pays dans la région Pacifique. Elle devrait faire de son mieux pour protéger les réfugiés politiques venus de Papouasie occidentale », affirme Matthew Akari, le porte-parole des réfugiés papous du quartier de Hohola, à Port-Moresby. 
 

Diplomatie

En 2006, l'Australie a accordé des visas de protection temporaire à 42 réfugiés mélanésiens d'Indonésie, et cela a provoqué un accident diplomatique avec l'Indonésie, qui a reproché à Canberra de ne pas reconnaître sa souveraineté sur la Papouasie occidentale et la Papouasie. 
 
Publicité