Parcours d'un candidat : Gil Brial

élections
Gil Brial - candidat 2nde circonscription
Gil Brial, candidat pour la seconde circonscription ©NC1ère
Gil Brial est candidat aux élections législatives dans la seconde circonscription de la Nouvelle-Calédonie, au nom de l’Union pour la Calédonie dans la France (UCF). Il se lance pour la première fois dans cette bataille. Voici son portrait, et le projet qu’il porte.

Son portrait 

Agé de 43 ans, Gil Brial est père de trois enfants. Après des études en génie mécanique, il a enseigné à Hienghène. Il a été secrétaire général du syndicat des cadres de la fonction publique.
Ce militant du Rassemblement est élu en 2009 à l’assemblée de la province Sud. En 2012, il en devient le troisième vice-président, en charge de l’économie, de la santé, de la jeunesse et des transports.
Il quitte le Rassemblement et participe à la création du MPC, le Mouvement populaire calédonien, en 2013. Réélu en 2014 sous cette bannière, il devient le deuxième vice-président de la province Sud, chargé de l’enseignement et de l’urbanisme. Il est élu au Congrès et conseiller municipal à Dumbéa.
Gil Brial a aussi des liens avec Wallis puisqu’il est l’arrière-petit-fils de l'ancienne reine d'Uvéa, Aloïsia Brial, et le petit-neveu du député Benjamin Brial.
Sa suppléante, Joann Winchester, est âgée de 38 ans. Cette mère de famille est chef d’une entreprise de conseil à Koumac et commerçante.
Leur message : le référendum n’est pas une fatalité mais une opportunité  pour ensuite négocier avec les indépendantistes.

Son projet

Gil Brial était interrogé par Nathalie Daly lundi 22 mai.
Entretien Gil Brial candidat Législatives seconde circonscription


L'ensemble des candidats de la seconde circonscription
Henry Bodeouarou (Rassemblement autochtone et souveraineté partagée) ; Gil Brial (Union pour la Calédonie dans la France) ; Oscar Diaz (Union populaire républicaine) ;Philippe Gomès (Calédonie Ensemble) ; Bianca Hénin (Front national) ; Louis Mapou (Union nationale pour l'indépendance) ; Harold Martin (Droite républicaine) ; Manuel Millar (sans étiquette); Pascal Vittori (Tous Calédoniens).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live