nouvelle calédonie
info locale

La pirogue d’Okeanos poursuit son périple calédonien

mer
Okeanos pirogue Nouméa
©NCla1ère
Après Ouvéa et l’Ile des Pins, la géante des mers est arrivée ce lundi après-midi à Nouméa, en baie de l’Anse Vata plus précisément, où son apparition n’est pas passée inaperçue.
Coutumiers, institutionnels mais aussi simples curieux…
Plusieurs dizaines de personnes sont venues ce lundi accueillir la pirogue Vaka Motu au coucher du soleil, sur la plage de l’anse Vata.
Pour cet équipage venu du Vanuatu, chaque escale est synonyme d’émotions : « C’est la joie, c’est du bonheur, et des larmes aussi, des larmes de joie, des larmes de tristesse au départ… Mais franchement, tous les endroits où on est allé, c’était toujours un accueil formidable et en si peu de temps, on crée des liens forts » confie Aïlé Tikouré, le président de l’association Kenu One Project.
©nouvellecaledonie
 

Renouer avec le passé

John Damilip, le capitaine, veut aussi renouer avec le passé…
Un passé relativement lointain, puisque la dernière traversée en pirogue entre le Vanuatu et les Loyauté remonte à 1848.
« On est en train de faire revivre la voile de vieux, avant, avant. Eux ils traversent avec la pirogue. Çà fait 171 ans que les Ni-Van n’ont pas traversé avec la voile. » 
Okeanos pirogue Nouméa
©Coralie Cochin
 

Une tradition perdue

La navigation en pirogue fait partie de la culture des Océaniens, mais cette tradition s’est perdue au fil du temps, comme l’a rappelé après la coutume d’accueil Justin Gaïa, le vice-président du conseil coutumier de l’aire Drubea Kapumë.
« On ne sait plus construire une pirogue, on ne sait plus naviguer, hormis le Grand Sud avec l’île des Pins. Donc quand vous avez cette grande pirogue qui est dans la baie de l’Anse Vata, c’est important pour nous de les accueillir, sachant qu’ils ont des moyens de navigation que les vieux n’avaient pas à l’époque. Les vieux, à l’époque, pour naviguer ils avaient les étoiles, le vent et les oiseaux. C’est la modernité qui fait qu’on a oublié un petit peu tous ces savoir-faire. C’est un peu le travail de toutes les institutions coutumières d’essayer de remettre en place toutes ces traditions liées à la mer que nous avons perdues. » 
Okeanos pirogue Nouméa
©Coralie Cochin
 

Transmettre le patrimoine

Avant de repartir en direction de Lifou, la pirogue restera amarrée à Port-Moselle jusqu’à vendredi.
Pour Aïlé Tikouré, le président de l’association Kenu One project, ce périple est un moyen de transmettre le patrimoine culturel océanien : 

Okeoanos Itw Tikouré

 

Le programme à Nouméa

Mercredi, les jeunes peuvent venir au centre culturel Tjibaou rencontrer les navigateurs.  

Okeanos Programme Centre culturel Tjibaou by Françoise Tromeur on Scribd


Le film "Te Mana o Te Moana" (L'esprit de l'Océan), inédit en Nouvelle-Calédonie, sera projeté en continu dans la salle Kanaké. Ce film raconte le voyage entre 2010 et 2012 autour de l'Océanie-Côte ouest de l'Amérique de sept grandes pirogues du Pacifique. 


Certaines d'entre elles, au lendemain du XI° Festival des arts pacifiques à Solomon avaient fait escale à Hienghène et à Nouméa en Juillet 2012.
Jeudi toute la journée, la pirogue sera au Ponton des pêcheurs au marché de Nouméa pendant le Jeudi du Centre ville. Plusieurs sorties seront prévues, à midi, 14 h et 16 h.
Une conférence sur la renaissance de la navigation traditionnelle est également proposée ce jeudi 11 juillet à 18 h, au musée maritime de la Nouvelle-Calédonie.
Okeanos pirogue musée maritime
©Musée maritime

La pirogue quittera Nouméa dans la soirée pour rejoindre Lifou où elle séjournera du 13 au 16 juillet avant de regagner Port-Vila.
Publicité