PNG: les Chinois promeuvent un projet industriel pharaonique, mais verra-t-il le jour?

océan pacifique
PNG Vanimo
Vanimo, sur la côte nord de la Papouasie Nouvelle-Guinée, pourrait devenir un grand centre industriel et un grand port d'exportation. ©EMTV
La Chine va investir près de 4 milliards de dollars américains dans la construction de deux complexes industriels géants dans la province du Sepik occidental. 
Une entreprise chinoise veut faire de Vanimo un pôle d'exportation majeur. Deux complexes industriels seront construits dans cette ville située sur la côte nord du pays, non loin de la frontière avec l'Indonésie, dans le Sepik occidental. 
 
L'un transformera les produits du bois, de la pêche, le manioc et les épices tropicales tandis que l'autre servira à fabriquer des produits industriels. C'est un projet d'une ampleur inédite dans le pays. 
 
Mercredi, Patrick Pruaitch, le ministre papou des Finances, a signé un protocole d'accord pour la construction de ces deux complexes avec plusieurs investisseurs de Shenzhen, la troisième ville de Chine.
 
Aucune date pour les débuts des travaux n'a été avancée pour le moment. Ce qu'on sait c'est que le chantier devrait se dérouler en plusieurs phases et qu'il coûterait près de 4 milliards de dollars américains.
 
Le président de Shenzhen Vivafounders Investment, M. Li Mu, a déclaré que le projet apporte de nombreux avantages aux communautés locales, comme l'amélioration des infrastructures de transport, le raccordement à l'électricité, et la création de milliers d'emplois durables. 
 
« Il y a une longue histoire de projets qui ont été annoncés en Papouasie Nouvelle-Guinée et qui n 'ont finalement jamais vu le jour, tempère Matthew Dornan, le directeur adjoint du centre de la politique de développement de l'Université nationale australienne. Alors on peut se demander si celui-là va effectivement avoir lieu. L'économie du pays est très fragile, surtout les secteurs autres que le secteur minier et celui du gaz naturel. Donc tout investissement étranger dans ces secteurs sont les bienvenus. Et pour les Chinois, ce projet, c'est un levier politique », a-t-il déclaré sur ABC. 
 
Le maire adjoint de Shenzhen, M. Ai Xuefeng, a quant à lui déclaré que la Papouasie Nouvelle-Guinée a un fort potentiel de développement, et qu'il existe de nombreux domaines de coopération potentielle entre le gouvernement papou et la municipalité de Shenzhen. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live