publicité

Préavis de grève du personnel et des médecins des trois cliniques de Nouméa

Le personnel paramédical et administratif ainsi que les professionnels médicaux, chirurgicaux et obstétricaux ont déposé un préavis de grève ce lundi 16 avril. Ils revendiquent notamment une "revalorisation tarifaire des prestations de soins dans le secteur privé".

Une conférence de presse se tiendra ce mercredi 18 avril devant les urgences de la clinique Magnin. © NC la 1ère
© NC la 1ère Une conférence de presse se tiendra ce mercredi 18 avril devant les urgences de la clinique Magnin.
  • SR
  • Publié le
Le préavis de grève pourrait perturber l’activité des cliniques Magnin, Baie des Citrons et la polyclinique de l'Anse-Vata. Déposé par les représentants du personnel, des médecins, les organisations syndicales SOENC Santé, SFAO Santé-social et COGETRA et les représentants de la direction de la clinique Ile Nou Magnin, il a pris effet le 16 avril à 14 heures pour une durée indéterminée. 

Ils revendiquent une "revalorisation tarifaire des prestations de soins de 6% avec effet rétroactif au 1er janvier 2018 et 2% par an les trois années suivantes, la mise en place complète du service SSR (Soins de suite et de réadaptation), l'ouverture des urgences 24h/24 et la mise en place du service UHCD (Unité d'Hospitalisation de Courte Durée) dès l'ouverture à Nouville, et enfin l'octroi en mai 2018 d'une subvention d'équipements de 320 millions de francs.

Le préavis de grève est justifié par la situation financière très préoccupante de la clinique à la veille de son déménagement sur le nouveau site de Nouville. "Sur les trois projets d'établissements hospitaliers exigés par le Gouvernement (Médipôle, Hôpital de Koné, Clinique de Nouville), notre projet est le seul à ne pas être accompagné. L'échec de l'ouverture de la clinique de Nouville aboutirait à la perte de 400 emplois directs (personnel paramédical et administratif) sans compter les emplois indirects. Il entraînerait également une catastrophe sanitaire avec un arrêt de l'accès aux soins dans le secteur privé."



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play