publicité

référendum NC 2018

rss

Une procédure sur mesure pour voter par procuration au référendum

Avis aux électrices et aux électeurs qui envisagent de voter par procuration au référendum sur l'autodétermination de la Nouvelle-Calédonie: la procédure sera plus exigeante et les demandes effectuées avant mai ne seront pas valables. Explications.

Les procurations en vue du 4 novembre ne suivront pas les mêmes règles que pour les scrutins précédents, comme ici. © NC La 1ère
© NC La 1ère Les procurations en vue du 4 novembre ne suivront pas les mêmes règles que pour les scrutins précédents, comme ici.
  • Jeannette Peteisi, avec F.T.
  • Publié le
Cette fois, il ne suffira pas de déclarer sur l’honneur qu’on est dans l’incapacité de voter dans sa commune. Pour avoir recours à la procuration lors du référendum, le 4 novembre, les électeurs devront fournir des justificatifs. Un décret sera publié à cet effet, début mai, explique le secrétaire général adjoint du haut-commissariat. «Il s’agit, énumère Ulric de la Batut, de justificatifs qui devront établir que l’incapacité à aller voter tient à une formation, à un handicap, à des raisons de santé, à une absence de territoire de la Nouvelle-Calédonie, à l’assistance qui est apportée à une personne malade ou infirme, qui les place donc dans l’impossibilité d’être présents dans leur commune d’inscription le jour de la consultation.»

Des démarches à refaire

Attention ! Tous les Calédoniens prévoyants qui auront fait leur procuration avant la publication de ce décret devront recommencer la procédure. «Ce qui va être un enjeu pour les services du haut-commissariat et la campagne de communication qui va être lancée prochainement, c’est d’informer les personnes qui, de bonne foi, auraient fait une procuration en février ou en mars dans la perspective du scrutin, et sous le coup du régime qui s’appliquait alors, souligne le secrétaire général adjoint. Les informer que ces procurations ne seront pas valables pour le jour du scrutin et qu’il va falloir les refaire.»

En attendant le décret​

L’Etat précise que les mairies, les brigades de gendarmerie ainsi que la police nationale ont été informées du changement de procédure. Tant que le décret ne sera pas publié, les demandes de procuration ne devraient pas être acceptées.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play