publicité

Jules Hmeun, figure du football calédonien, est décédé

Jules Hmeun est mort hier, à l’âge de 72 ans, alors qu’il était hospitalisé au Médipôle. Ce grand sportif originaire de la tribu de Mou, à Lifou, a occupé plusieurs fonctions de dirigeant dans le monde du football calédonien. Il était deuxième vice-président de la fédération.

© NC la 1ere
© NC la 1ere
  • Martin Charmasson et Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
Un passionné de foot nous a quitté. Jules Watrengë Hmeun, décédé samedi soir au Médipôle à l’âge de 72 ans, aura vécu sous le signe du ballon rond. De joueur à président, l'enfant de Mou, à Lifou, a connu tous les statuts sans jamais se départir d'un sens du dialogue et d'une gentillesse reconnus par tous.
 

L'hommage de Steeve Laigle

C’est ce que salue Steeve Laigle. L'actuel président de la FCF décrit «un parcours exceptionnel». «Pour le football calédonien, il a toujours été présent. Il a toujours donné de son temps. En tant que joueur d’abord, énumère le dirigeant. Ensuite en tant qu’entraîneur de son club de Lössi, entraîneur de sélection, membre du conseil fédéral à plusieurs reprises, vice-président de la fédération, président par intérim et puis, sous ma mandature, deuxième vice-président de la fédération. Donc on peut dire qu’il a consacré toute sa vie au football.»
Ecoutez son témoignage recueilli par Martin Charmasson.  
«Il me manquera beaucoup»
 

«Triste nouvelle»

«C’est une triste nouvelle pour le monde du football du pays, renchérit le comité provincial Nord, il aura contribué à son développement et son rayonnement dans le Pacifique et au-delà.» Jules Hmeun avait été nommé président par intérim de la fédération de football en septembre 2013, en remplacement d'Edmond Bowen qui avait dû quitter ce poste à la suite d’une mise en examen dans une affaire de faillite personnelle. Il était resté jusqu'en 2016 à la tête d'une instance confrontée à de nombreuses turbulences, dans cette dernière décennie.
 

Minute de silence

Dans sa jeunesse, Jules Watrengë Hmeun s'est distingué en athlétisme, avec une médaille d'argent en relais 4x100 mètres lors des premiers Jeux du Pacifique. Les dates de ses obsèques et de son inhumation seront communiquées ultérieurement. Une minute de silence pourrait être observée cet après-midi, en coupe des nations féminine d’Océanie. C'est du moins la demande qui a été faite à l'OFC. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play