Lifou : les cultures font les frais du passage de Lucas

agriculture lifou
Agriculteur Lifou 1
©Nicolas Fasquel / Ncla1ere

De nombreuses exploitations agricoles ont été entièrement détruites, à la suite du passage de la dépression tropicale forte Lucas. C’est le cas de celle de Trehle Wejin de la tribu de Kejëny de Lifou, qui vit exclusivement de l’agriculture.

Au milieu de son champ de bananier dévasté, Trehle Wejine peine à retenir ses larmes. Il a perdu près de 200 plantes, sur sa parcelle de 74 mètres de long. Certaines sont abîmées, d’autres sont cassées et sa bananeraie n’est pas la seule impactée. « Mon champ d’igname et quelques pieds de litchis, des citronniers, des avocats… tout est tombé… je n’ai plus rien à vendre », déplore l’agriculteur Drehu.

Agriculteur Lifou 2
©Nicolas Fasquel / Ncla1ere

Soutien de la province des Iles

L’homme et sa famille tirent l’ensemble de leurs revenus de l’agriculture. « Avec tout ce que j’ai investit, j’ai du mal à reprendre les choses. J’ai des traites qui devraient arriver, parce que j’avais acheté un tracteur… c’est difficile », poursuit le professionnel. 

Couvert par la caisse d’Assurance Mutuelles Agricoles, Trehle Wejine souhaite tout de même un soutien de la part de la Province des Iles. « Je n’ai plus que mon champ de patates et je tiens à demander à nouveau de l’aide à la province des Iles ». 

Au total, Trehle Wejine estime ses pertes financières à 800 000 francs, mais il n’est pas du genre à baisser les bras, et espère pouvoir se remettre rapidement au travail.

Agriculteur Lifou 3
©Nicolas Fasquel / Ncla1ere

Le reportage radio de Clarisse Watue :

Conséquences du passage de Lucas chez les agriculteurs Drehu

 

Réponse de la province des Iles

La province des Iles Loyauté invite les agriculteurs de Lifou, Maré, Ouvéa et Tiga ayant subi des dégâts dans leur exploitation, à venir déclarer leurs pertes, jusqu’au vendredi 19 février 2021, à 15h. 

Les agriculteurs devront justifier exercer une activité sur le territoire de la province des Iles Loyauté et commercialiser une partie de leurs productions sur au moins les six derniers mois. 

Les démarches se feront à la Direction du Développement Économique à Wé au 45.51.71.

Les agriculteurs sont invités à fournir tout élément utile, pour l’instruction des dossiers (pièce d’identité, carte d’agriculteur, licence de pêche, RIB, Ridet, assurance, photo des dégâts…)

Le reportage télé de Clarisse Watue et Nicolas Fasquel, à retrouver dans votre JT de 19h30.