Disparition de Kapoa Tiaou, sculpteur emblématique

art ouvéa
Célestin Kapoa Tiaou, sculpteur et patriarche d'une famille de sculpteurs
©NC la 1ere et Artisanat d'art NC
Père d'une famille entière de sculpteurs, Kapoa Tiaou, originaire d'Ouvéa et voyageur dans l'âme, s'est éteint ce lundi au Médipôle de Dumbéa. Agé de 61 ans, il était connu pour sa passion du bois et les œuvres remarquables qui en émergeaient. 
Après trente ans de sculpture, et de voyage autour du monde pour promouvoir son art, Neophite Célestin Kapoa Tiaou s’est éteint à Dumbéa, lundi matin. Il est décédé à l’âge de 61 ans, au Médipôle, après neuf jours passés dans le coma suite à un arrêt cardiaque. 
 

C’est difficile, de vivre de la sculpture en Nouvelle-Calédonie. D’ailleurs, tous les sculpteurs de mon âge ont rangé les outils. Un travaille à la mine, les autres font d’autres métiers. 

 

Se donner les moyens de la passion

Nous avions rencontré l’artiste en 2014, lors de l’exposition Ko névâ : laisser parler le bois, au centre culturel Tjibaou. Kapoa Tiaou proposait des œuvres figuratives. A l’époque, le sculpteur effectuait des remplacements en tant qu’aide soignant au CHS Albert-Bousquet. Il pouvait subvenir aux besoins de sa famille, tout en conservant assez de liberté pour s’adonner à sa passion. 
 

On essaie de faire des œuvres. On aime l’art, c’est notre vie. On a envie de passer des messages, de transmettre des moments forts. Partager avec les gens autour de nous, c’est important. 

 

Une histoire de famille

Doué pour manier le ciseau à bois, Kapoa Tiaou s’impose dans cet art, entouré de ses dix enfants et de sa femme. Une famille de sculpteurs dont les membres exposent régulièrement ensemble, faisant émerger un style reconnaissable, tout en traçant individuellement leur chemin artistique. 
  

C’est juste une façon de vivre qu’on a inculquée à nos enfants. C’est-à-dire regrouper les enfants autour de la sculpture pour pouvoir parler des valeurs qui sont importantes. Ils ont pris goût à la sculpture, en même temps.


Ce soir, la Case des artistes évoque «la perte d’une figure emblématique».Réaction également du Centre culturel Tjibaou : 
Le sujet de Natacha Lassauce-Cognard :
©nouvellecaledonie
 

Obsèques

La veillée aura lieu au centre funéraire de Nouméa jeudi 28 mai, de 9 heures à 20 heures. La levée du corps est prévue vendredi 29 mai à 7 heures. Puis la cérémonie sera célébrée en la chapelle du centre, à 10 heures, avant l'inhumation au cimetière du 5e Km.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live