Les premiers corps de défunts rapatriés par bateau vers Ouvéa

coronavirus ouvéa
Un pêcheur attaqué par un requin à Ouvéa
©Coralie Cochin / NC La 1ère
L’île d’Ouvéa peut accueillir désormais les corps de ses ressortissants décédés à Nouméa. Cinq corps ont été rapatriés par la Compagnie des îles ce 10 novembre. L’arrivée du navire à Ouvéa est prévue ce vendredi.

A bord du navire parti de Nouméa direction Ouvéa ce mercredi 10 novembre, cinq cercueils dont ceux de trois défunts décédés du Covid-19. Près de deux mois déjà que les familles d’Ouvéa attendent ces retours avec impatience. Un rapatriement qui a pu se faire à la demande du conseil d’aire Iaaï, et après validation par le gouvernement. 
"C’est un soulagement. C’est surtout pour les familles qui voulaient le rapatriement de ces corps et qui sont satisfaites" explique Buama Wété-Wéa, le secrétaire général du conseil d’aire.
Il est au micro de Cédrick Wakahugnème : 

Rapatriement défunts Ouvéa itw Wété-Wéa


 

Réunir les conditions nécessaires au rapatriement

Le rapatriement des défunts des populations de Lifou et de Maré a poussé les familles d’Ouvéa à faire la demande, auprès du conseil d’aire, alors que ce dernier aurait préféré un retour à l’issue du confinement. 
Passée cette étape, les autorités ont dû faire face à l’épineuse question du navire. Les démarches ont pris du temps malgré l’insistance de la commune. 
"Ça a pris autant de temps parce que d’une part, nous n’avons pas la chance qu’ont Lifou et Maré d’avoir un Betico toutes les semaines" confie Maurice Tillewa, le maire d’Ouvéa. "Et d’autre part, nous avons de la chance puisqu’à Nouméa, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a créé les conditions pour que nos défunts puissent séjourner dans un premier temps à Nouméa, et puissent, seulement maintenant, être transférés chez nous".  

Le bateau attendu vendredi 

Ce mercredi, les familles des défunts sont arrivées sur l’île par avion. Les autorités locales assistées des services de la province des Îles, ont établi un dispositif sanitaire, l’île n’ayant identifié aucun cas depuis plusieurs jours. Le navire de la CMI est attendu vendredi matin.
Le conseil d’aire et la mairie d’Ouvéa appellent les familles au respect des gestes barrières lors des enterrements.