nouvelle calédonie
info locale

A Ouvéa, Palika et Union calédonienne préparent 2020

politique ouvéa
Aux congrès du Palika et de l'Union calédonienne à Ouvéa.
Aux congrès du Palika et de l'Union calédonienne à Ouvéa. ©NC la 1ere
Palika et Union calédonienne, ce sont deux composantes du FLNKS qui tenaient congrès en même temps ce week-end, à Ouvéa, à quelques centaines de mètres l'une de l'autre. Evidemment au cœur des travaux, le prochain scrutin d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie.

L’Union calédonienne à Wadrilla

Au terme de son cinquantième congrès, à Wadrilla, l’UC a reconduit les responsables à la tête du mouvement : Daniel Goa à la présidence et Pierre-Chanel Tutugoro au secrétariat général. Au centre des discussions, la stratégie à mettre en œuvre pour que le «oui» l’emporte le 6 septembre 2020.
 
Congrès de l'Union calédonienne à Ouvéa, novembre 2019, Wadrilla
©Brigitte Whaap / NC la 1ere
 

Il faut que l’on regarde ensemble quelles ont été nos faiblesses en 2018.
- Gilbert Tyuienon, deuxième vice-président de l'UC

 

Inscription des jeunes

«Il faut que l’on regarde ensemble quelles ont été nos faiblesses en 2018», résume Gilbert Tyuienon, deuxième vice-président de l’Union calédonienne. «Il s’agit de faire attention à ce que les jeunes soient inscrits. Il s’agit de refaire le tour de nos listes électorales, de nos familles, de nos clans, pour que ceux qui n’ont pas été voter la fois d’avant y aillent cette fois-ci.»
 
Congrès de l'Union calédonienne à Ouvéa, novembre 2019, Wadrilla
©Brigitte Whaap / NC la 1ere
 

Travailler «dans le sens de l'unité»

D’autre part, «tout sera mis en œuvre pour que l’unité du parti soit affermie, que au moment où nous travaillons avec les gens du FLNKS, nous travaillions dans le sens de l’unité, et si il faut aller au-delà du FLNKS, nous le ferons.» 
 

Le Palika à Nimëhë

A quelques centaines de mètres, tribu de Nimëhë, le Parti de libération kanak tenait son quarante-quatrième congrès. Même thème de discussion : la consultation d’autodétermination. Mais pour le Palika, il faut déjà se préoccuper de l’après, et discuter de l’indépendance en partenariat. 
 
Congrès du Palika 2019, Nimëhë
©NC la 1ere
 

Ce congrès a mandaté un certain nombre de nos responsables pour aller en discussion avec l’Etat, qu'on puisse discuter de l'indépendance en partenariat.
- Charles Washetine, l'un des porte-paroles du Palika

 

Discuter de «l’indépendance en partenariat»

«Ce congrès a mandaté un certain nombre de nos responsables pour aller en discussion avec l’Etat», annonce Charles Washetine, l’un des porte-paroles du parti. «Nous avons également travaillé [sur le] transfert des compétences logées à l’article 27, le transfert de l'Adraf, et ce sera le groupe Uni au Congrès qui aura la charge de proposer une résolution et de trouver une majorité pour la faire voter.»
 

Congrès du FLNKS

Il a aussi été question, pendant ces congrès, des prochaines échéances électorales : les municipales de mars 2020. Un thème qui fera l’objet de discussions lors du congrès du FLNKS avec toutes ses composantes, le 7 décembre à Dumbéa.

Le reportage de Brigitte Whaap et Philippe Kuntzmann :
©nouvellecaledonie
Publicité