nouvelle calédonie
info locale

L'agropole de Ouaco envisage de nouveaux projets pour dynamiser son domaine

agriculture province nord
agropole de ouaco
©David Sigal
C'est le troisième et dernier sujet concernant l'agropole de Ouaco et son élevage porcin. Le domaine, situé à Voh, est immense mais encore sous exploité. Objectif de la Province Nord : que le domaine devienne un centre de recherche pour tester la culture de nouvelles plantes. 
Depuis trois ans, l'activité principale de l'agropole de Ouaco est l'élevage de porcs. Près de 500 cochons adultes y sont élevés en même temps. 

Source de lisier importante, sur le domaine, les déchets de la porcherie sont stockés puis pompés avant d'être régulièrement épandus sur les terres. "Ça nous évite de faire venir de l'engrais azoté, qui est de l'engrais chimique depuis l'extérieur, et ça nous permet de valoriser un sous-produit des porcheries sur place donc c'est l'optimum pour avoir des parcelles enrichies et qui nous permette de produire du fourrage"  explique Catherine Gaillard, responsable des activités agricoles, à Nord Avenir. 

Sur ses 2000 hectares, Nord Avenir travaille donc plusieurs projets : le fourrage, le porc et l'élevage de brebis. Récupérée dans les années 1990 par la Province Nord, cette ancienne propriété Lafleur n'était pas vraiment exploitée. Un projet de production de lait de brebis a bien été tenté mais sans grand succès. Récemment, la collectivité, avec l'appui de Nord Avenir, a souhaité donné un but à ces terres : qu'elle devienne un centre de recherche agro-pastoral rentable. 

"On est quand même soumis à des obligations de résultats, pour que les sociétés puissent être pérennes. On cherche à aider à la structuration, à l'organisation des filières et d'aider au développement agricole du territoire de façon général" 
 

Un grand choix d'idées


Sur cette plateforme, il est programmé la construction de serres avec une couverture en panneaux solaires. Un projet qui se veut innovant et moteur, comme celui de Focola.

" Ce projet de serres photovoltaïques ça va nous permettre de mutualiser des investissements d'irrigation et donc de permettre l'équipement en irrigation à moyen terme des parcelles. L'objectif est de développer des cultures végétales qui ne sont pas encore développées en Nouvelle-Calédonie ou uniquement sur des petites parcelles d'expérimentation"

Nord Avenir veut valoriser ses espaces en testant par exemple la culture du soja ou de plantes de couverture avec un souhait : la diversification de l'agriculture en Nouvelle-Calédonie, et pourquoi pas, l'autosuffisance alimentaire.

Le reportage de David Sigal.
©nouvellecaledonie
Publicité