Deux conducteurs morts dans deux accidents similaires

faits divers hienghène
Secteur de Hienghène village
L'un des accidents s'est produit vers la tribu de Ganem, à Hienghène. ©Fonds Géorep NC
Ce dimanche dans la nuit, deux accidents sont venus allonger la triste liste des morts sur les routes de Nouvelle-Calédonie. Ils ont eu lieu à Hienghène vers la tribu de Ganem, puis à Pouébo vers la tribu de Tchamboène. Dans les deux cas, le conducteur a perdu la vie.
[MISE A JOUR DE DIMANCHE APRES-MIDI]

Cinq accidents mortels de la circulation en moins d'une semaine. Après un lycéen en booster mercredi à Nouméa, puis un jeune piéton vendredi à Païta et une personne décédée samedi entre Houaïlou et Bourail, c'est au Nord-Est de la Calédonie que deux drames de la route se sont produits aujourd'hui. Dans la nuit et dans des circonstances similaires.

D'abord à Hienghène

Un de ces accidents, qui ont tous les deux impliqué un seul véhicule, a eu lieu aux environs de 2h30 vers la tribu de Ganem, située le long de la Hienghène à deux kilomètres du village. Le conducteur, qui se trouvait dans sa vingt-deuxième année, a perdu le contrôle de la voiture. Il n'a pas survécu au choc qui s'en est suivi. Ses deux passagers ont été légèrement blessés. 

Secteur de Tchamboène
Le second accident s'est produit à quelques kilomètres du village de Pouébo. ©Fonds Géorep NC

Deux heures après à Pouébo

Deux heures plus tard, un autre accident s'est produit vers la tribu de Tchamboène, qui se trouve sur le littoral à cinq kilomètres du village de Pouébo. Là encore, le conducteur a trouvé la mort après avoir perdu le contrôle du véhicule, qui est tombé dans un fossé. Il était dans sa trente-et-unième année. Les trois passagers qui l'accompagnaient ont été blessés. Dans les deux cas, une enquête de gendarmerie a été ouverte. A ce stade de l'année, le nombre de tués sur nos routes a dépassé celui de 2016 à la même période.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live