En province Nord comme dans le Sud, l'orientation budgétaire 2021 est marquée par la crise

budget province nord
Assemblée province Nord 5 novembre 2020
©Brice Bachon
Tout comme dans le Sud, les élus de l’assemblée de province Nord débattaient ce jeudi, sur l’orientation du budget 2021. À six semaines du vote et au vu du contexte actuel, l’heure est à la prudence.
Dans l’hémicycle de la Province Nord, un mot pourrait qualifier les débats concernant le futur budget 2021 : la prudence. Si elle fonctionne sur un fond de roulement de 7,3 milliards de francs cfp, la province Nord compte bien maintenir le cap. Depuis trois ans, l’épargne brute est positive, de près de 3%.
 

Économies

Pour l’année prochaine, des économies seront à réaliser sur le fonctionnement, avec un objectif : atteindre les 360 millions de francs cfp. Plusieurs pistes ont été étudiées, notamment le contrôle de l’évolution des dépenses du personnel, la simplification des procédures internes et une évolution plafonnée à 1%, pour les dépenses au titre des aides sociales.
Assemblée province Nord 3
©Brice Bachon / Nc la 1ere
 

Déplacement de champs de compétence

Autre volet sur lequel des économies devraient être réalisées : espérer le déplacement de certains champs de compétences, vers le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, notamment les hôpitaux assure Yannick Slamet, 2e vice-président de la province Nord. « Suite aux discussions qui ont eu lieu, la dotation passera au niveau de la Nouvelle-Calédonie pour la province Nord. C’est une économie de dépense d’environ 887 millions de francs cfp ». 
Assemblée province Nord 5 novembre 2020 2
©Brice Bachon / Nc la 1ere

Grâce à la gestion prudente de la province, celle-ci peut emprunter 2 milliards de francs cfp pour son budget d’investissement, plafonné à 7 milliards de francs cfp.  
 

Peu de nouveaux investissements

Très peu de nouveaux investissements sont à prévoir, car seuls les projets déjà engagés continueront d’être financés. Dernier point majeur de ce budget prévisionnel : le maintien de l’endettement. « C’est le résultat d’une gestion qui date depuis plusieurs années, l’endettement est aujourd’hui dans des normes acceptables. Il faut continuer à le faire, parce que cela concerne la crédibilité de la collectivité », précise le 2e vice-président de la province Nord.
Assemblée province Nord 4
©Brice Bachon / Nc la 1ere
Au sein de l’hémicycle ce jeudi matin, l’ensemble des groupes politiques s'est accordé à dire, à l’unanimité, qu’il est nécessaire d’engager une réforme fiscale de grande envergure. Le budget primitif sera de son côté examiné à l’occasion de l’assemblée de province du 17 décembre prochain.

Le reportage de Camille Mosnier et Brice Bachon :
©nouvellecaledonie