Le chargement d’un minéralier bloqué une demi-journée à Kouaoua ce jeudi

nickel kouaoua
Minéralier Kouaoua
©NC la 1ère
À Kouaoua, le chargement d’un minéralier a été bloqué une partie de la journée ce jeudi, par les habitants de la tribu d’Amon Kassiori. Au cœur de ce mouvement, le changement d'attribution d'un poste de mécanicien à la SLN. Un accord a été trouvé.

Dès l’arrivée du minéralier ce jeudi matin vers 7 heures à Kouaoua, les habitants de la tribu d'Amon Kassiori, située près du village, ont empêché son chargement. C’est l’association Wakê-Vêki- Nevâ, traduisez, "travailler pour la région", qui est à l'origine du mouvement. 

Première rencontre

À l’origine de cette protestation, le changement d'attribution d'un poste de mécanicien, au sein de l’atelier de la SLN du bord de mer. D’après l’association, un jeune de la tribu d'Amon Kassiori était promis à ce poste, qu’il aurait dû occuper depuis le 1er août. Mais la SLN serait revenue sur cette promesse d’embauche, selon les protestataires. 

Ce poste était aussi revendiqué par la tribu de Méa. L’association demandait à ce que la SLN respecte sa promesse. Une première rencontre a eu lieu ce jeudi, entre l’équipe de la Responsabilité sociétale de l’entreprise de la SLN et les protestataires. Un accord a été trouvé en milieu de journée. Le jeune homme, qui devait être embauché, aura une autre affectation.

Il devrait rencontrer la direction de la SLN lundi matin.