Manifestation de ras-le-bol à Kouaoua

nickel kouaoua
Mobilisation du 26 novembre 2018 devant la mairie de Kouaoua
Au matin du 26 novembre, devant la mairie de Kouaoua. ©NC la 1ere / Jean-Noël Méro
Des habitants et des travailleurs sur mine ont laissé entendre leur colère ce lundi matin, devant la mairie de Kouaoua. Parents, coutumiers, jeunes, salariés du Nickel ou sous-traitants… La centaine de personnes rassemblées ont exprimé leur exaspération face aux problèmes à répétition. 
Après l’agression d’une femme, vendredi soir, au village de Kouaoua, la population a décidé de se lever. Une centaine de personnes se sont mobilisées ce lundi matin devant la mairie. Le conflit qui a éclaté sur mine il y a plusieurs semaines s’incruste désormais au sein des familles, ont-ils relaté.
 

Pétition et cahier de doléances

Une pétition et un cahier de doléances ont été remis à Alcide Ponga. Un retour au calme passe par l’interpellation des leaders, recommande notamment le document. A noter qu'au cours des interventions, le nom de Sylvain Néa a été cité à plusieurs reprises. La présence de l'ancien leader syndical aux côtés des bloqueurs, depuis un mois, attiserait les tensions.
 
Mobilisation du 26 novembre 2018 devant la mairie de Kouaoua
©NC la 1ere / Jean-Noël Méro
 

Coutumiers

Le conseil de l'aire Xârâcùù a diffusé un communiqué appelant la population «à la raison, au calme et à l'apaisement des tensions». Mais les coutumiers de Kaa Wi Paa ont aussi lancé un ultimatum aux autorités.

Le reportage de Jean-Noël Méro à retrouver au JT de 19h30.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live