publicité

Une maison de retraite médicalisée à Koumac en septembre

La commune de Koumac sera dotée prochainement d’une maison de retraite médicalisée. Le projet, vieux d’une dizaine d’années, aboutira en septembre avec la livraison des bâtiments. Il permettra à la Province nord de se munir d’une structure d’accompagnement des personnes âgées.

© Cédrick Wakahugnème
© Cédrick Wakahugnème
  • Cédrick Wakahugnème (CM)
  • Publié le
Se sentir comme à la maison, c’est le concept même de la future « maison de retraite médicalisée » de Koumac. Construite à deux pas de l’antenne du Conservatoire de Musique et des bâtiments en construction de la Médiathèque, la structure, en forme de U, est totalement disposée pour que les futurs pensionnaires se sentent bien.
« Quand on est à la maison, on aimerait bien avoir de la clarté dans notre chambre », souligne Lionel Médéviel, actionnaire de la SARL « Les Grisettes », « Sur la véranda de la chambre, il y aura un petit jardin extérieur. Les personnes âgées auront la possibilité d’aller travailler la terre avec des petits légumes et des fruits », renchérit-il.
Ils pourront par ailleurs bénéficier d’un cadre idyllique avec vue sur mer et sur le massif de l’Etoile du Nord.
© Cédrick Wakahugnème
© Cédrick Wakahugnème

Genèse du projet

L’idée de cette maison de retraite médicalisée a émergé il y a une bonne dizaine d’années par les infirmiers libéraux et les hôpitaux. Olivier Joséphine, alors infirmier et actionnaire, s’entoure d’amis en vue de réaliser ce projet. « Le fait d’aller en tribu régulièrement », confie le personnel soignant, « On s’est rendu compte qu’il y avait un réel besoin. De plus, les hôpitaux n’avaient pas vocation à garder des personnes âgées, nous avons pensé à ce projet ».
« On a pu observer aussi », poursuit le maire de Koumac, Wilfrid Weiss, « que les maisons d’accueil sur la commune étaient limitées et que les familles ont du placer leurs vieux dans les maisons de retraites de Nouméa, La Foa ou Bourail. Conséquence : il a déjà une cassure au sein de la cellule familiale et ces vieux sont rarement visités ».
© Cédrick Wakahugnème
© Cédrick Wakahugnème

La mairie met à disposition le foncier

Le projet est ambitieux. Il faut attendre plusieurs années pour qu’il mûrisse. La SARL « les Grisettes » va s’entourer de partenaires. Et, l’an dernier, le montage financier est finalement validé avec une banque locale et la défiscalisation. Coût de l’opération : 350 millions de FCFP. Le bâtiment est construit en bois et en fibro de ciment. « Sur les extrémités, une aile sera fermée. Elle sera destinée aux malades d’Alzheimer et sur l’autre aile, les personnes dépendantes », indique Olivier Joséphine, actionnaire.
Une structure totalement unique en Province nord, construite sur 80 ares de terrain mis à la disposition de la Mairie. « La commune met à disposition le foncier par un bail emphytéotique sur 25 ans », indique Wilfrid Weiss, le maire de Koumac, « avec des étapes, notamment, sur la gratuité de l’occupation des sols pendant les cinq premières années. Dans 6 ans, les promoteurs devront verser un loyer. Au bout de 10 ans,  ils pourront acheter le foncier à la commune ».
Cette maison de retraite médicalisée ne vient pas se substituer aux maisons d’accueils sur la commune. Le bâtiment d’une vingtaine de lits sera opérationnel à la fin de mois de septembre 2018.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play