La province Nord veut attirer les touristes locaux

tourisme province nord
Echappée Nord. Salon tourisme
©Laura Schintu

La deuxième édition d’Echappée Nord, le salon du tourisme de la province Nord, s’est tenue ce samedi à Nouméa. 40 prestataires étaient présents pour tenter de promouvoir la destination. 

Les Nouméens ont pu ce samedi 8 mai réserver leurs nuits d’hôtels en province Nord lors du salon Echappée Nord à Nouville. Depuis la fermeture des frontières, et l’absence des touristes étrangers le secteur du tourisme en province Nord résiste bien, malgré des pertes importantes notamment lors des deux confinements. Un secteur qui s’organise pour inciter les Calédoniens à visiter le Nord.

Le deuxième confinement moins difficile à gérer

L’hôtel Karem bay a Koumac a vu son chiffre d’affaires baisser lors des deux confinements. Celui de cette année a eu moins de conséquences que celui de 2020. L’hôtel a su, avec l’expérience, prendre rapidement des mesures adaptées.
"Le confinement cette année, on était beaucoup mieux préparé. Les plats à emporter, les gestes-barrières avec les clients, les clients qui pouvaient plus circuler que l’année dernière, donc ça a été moins pire on va dire" explique Mathieu Flotat, le gérant de l'hôtel Karem bay. "Et le salon d’aujourd’hui, on ne pensait pas, mais beaucoup d’affluence depuis ce matin. On est content". 

Echappée Nord. Salon tourisme
©Laura Schintu

Des touristes à la découverte de leur pays

Des touristes locaux courtisés sur tous les stands du salon Echappée Nord. D’ailleurs, certains ont déjà des idées sur leurs prochaines vacances. 
"On a l’habitude de faire des tours de l’île quand la famille vient, mais il y a des endroits forcément qu’on ne fait pas parce qu’on n’a pas trop idée, on les emmène dans les grands hôtels. Là, on a envie de se rapprocher un petit peu plus de la population locale et des petites structures plutôt que les grosses" confie cette visiteuse du salon. 
Des voyages à l’international impossible avec la pandémie de Covid-19, et des Calédoniens qui en profitent pour visiter le pays. 
"Il y a le Covid déjà, parce que c’est incertain, du coup, on ne sait pas trop si on va partir en fin d’année. Et avec les enfants, on essaye de leur montrer un peu autre chose. Notre Calédonie elle est belle aussi" renchérit cet autre visiteur. "Déjà, on va aller voir le Coeur de Voh parce qu’on le voit que en photo, on ne l’a pas vu en vrai encore".

Des événements pour attirer les visiteurs

Avec les confinements de 2020 et 2021, le secteur du tourisme en province Nord a perdu près de 300 millions de francs CFP. Pour faire venir les touristes locaux, la province mise sur l’événementiel.
"L’exercice consiste à permettre aux gens d’avoir des motifs de déplacement dans le Nord. Donc on crée des événementiels ici sur Nouméa et on accompagne aussi les structures publiques, les associations, à mettre en oeuvre des événementiels parce que l’exercice, c’est de créer l’intérêt pour les Calédoniens de venir dans le Nord" explique Judickaël Selefen, directeur du GIE tourisme province Nord. 

L’authenticité est l’un des attraits du tourisme en province Nord. Les professionnels redoublent d’imagination pour permettre aux visiteurs de sortir des sentiers battus. 
Le reportage de Brigitte Whaap et Laura Schintu 

A la rencontre d’un gîte de Touho

Parmi la quarantaine de prestataires touristiques présents à ce salon Echappée Nord, rencontre avec Stan Mazens. Il tient un gîte à Touho.
Le reportage de Brice Bachon et Camille Mosnier