Le cri d'alarme des professionnels de santé dans le Nord

santé province nord
Dispensaire, CMS, de Kouaoua
Le centre médico-social de Kouaoua est l'un des cinq dispensaires de la province Nord qui est actuellement privé de médecin généraliste. Image d'illustration ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere
C'est un cri d'alarme lancé sur les réseaux sociaux il y a quelques jours par la fédération des fonctionnaires SFAO Santé-Social. Elle dénonce le manque de médecins dans les différents CMS du Nord. Le mouvement de grève annoncé pour ce mercredi a finalement été levé, après une rencontre obtenue avec la Province Nord.

Les CMS du Nord seront bien ouverts toute cette journée de mercredi. Le mouvement de grève annoncé en début de semaine par la fédération des fonctionnaires SFAO Santé-Social, a finalement été suspendu. Des discussions ont eu lieu avec la Province Nord hier mardi, qui ont pu satisfaire une partie des revendications.

"Ils vont étudier la possibilité de mettre des navettes à disposition de la population, là où il n'y a pas de dispensaires, pour les orienter vers d'autres dispensaires; mettre un médecin référent qui pourra répondre aux infirmiers lorsqu'il n'y a pas de médecins dans les dispensaires affectés" explique Nicolas Labenski, secrétaire général de du SFAO Santé-Social.

Mouvement suspendu, donc, mais qui pourrait reprendre plus fort et partout sur la Nouvelle-Calédonie.

Les explications du secrétaire général.

Nicolas Labenski

Ras le bol des professionnels et de la population

Ce n'est un secret pour personne : le système de santé en Calédonie est en grande difficulté, notamment à cause des carences de personnels et les divers manques de moyens qui entraînent un manque d'attractivité du territoire.

A travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux ce lundi 27 juin, la fédération des fonctionnaires SFAO Santé-Social dénonçait "l'absence importante de médecins dans la quasi totalité des dispensaires, qui aggrave sans précédent la situation pour les quinze dispensaires en Province Nord; seuls six ont un médecin."

Le besoin en médecins et en infirmiers pour assurer les soins de proximité, les urgences ou les suivis médicaux sont de plus en plus pressants. La crise Covid a durement touché les professions médicales en mal de reconnaissance. "La pénurie est mondiale, certes. Mais là où le bât blesse, c'est l'absence de réponses concrètes et immédiates, pour votre famille, vos voisins, vos amis; et une absence d'informations officielles, claires et concises sur les moyens réels de santé de la Province Nord" annonçait Pascaline Dupont, secrétaire générale adjointe SFAO Santé-Social, dans la vidéo.

Le ras le bol est toujours bien présent tant du côté des professionnels, que du côté de la population.