Les écoles de Ponérihouen, de Houaïlou, de Kouaoua et de Canala évacuées à cause des intempéries

éducation ponérihouen
Routes submergées à Ponérihouen et à Houaïlou, lundi 11 juillet
L'état des routes s'est fortement dégradé sur la côte Est, lundi 11 juillet, au matin, notamment à Ponérihouen et à Houaïlou. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ère
Les 170 élèves de primaire de la commune de Ponérihouen ont dû être ramenés chez eux, lundi 11 juillet, à 9h30. La situation est identique à Houaïlou, à Kouaoua et à Canala, où les écoles ont dû être évacuées. Les pluies abondantes ont fortement dégradé l'état des routes.

Ponérihouen, Houaïlou, Kouaoua et Canala ont dû fermer leurs écoles, lundi 11 juillet. La montée des eaux liées aux intempéries qui s'abattent, depuis la nuit précédente, et l'état des routes ont menacé de rendre impossible leur retour à domicile. Plusieurs axes sont en passe d'être submergés et les mairies ont anticipé.

Cela s'est fait "de justesse, je dirais. L'eau était déjà bien haute, les rivières étaient déjà en crue, les ponts étaient à ras bord", explique Pierre-Chanel Tutugoro, maire de Ponérihouen. "Là, cela continue à monter. Je ne cache pas que les routes sont dégradées et nous avons beaucoup de branches qui sont tombées sur la route, car il y a eu un peu de vent aussi", poursuit l'édile.

Les cars scolaires étaient accompagnés soit des pompiers, soit des équipes des services techniques

Pierre-Chanel Tutugoro, maire de Ponérihouen

Ecoutez Pierre-Chanel Tutugoro, au micro de Julie Straboni :

Certains enfants gardés dans les écoles

"Au cas où nous ne trouverions pas les parents chez eux, il y a un protocole qui est en place, qui engage les concernés à discuter et à prendre une décision rapidement. Il a été signé, il y a 2 ans, et a été travaillé avec les établissements scolaires et la commission de l'enseignement communal. Les choses vont assez vite maintenant", rassure le premier magistrat. La décision d'accueillir ou non les élèves de primaire, mardi, va être prise, dans l'après-midi. Il faudra auparavant purger les conduites pour rétablir l’eau potable dans les établissements.

A Houaïlou, un point doit être fait dans l'après-midi, pour les enfants dont les domiciles restent inaccessibles et qui n'ont pu être reconduits. En concertation avec la Caisse des écoles, ils sont gardés dans les écoles et ont pu y déjeuner normalement, précise la mairie, sur sa page Facebook. A Kouaoua, les élèves de l’école primaire et du collège ont été ramenés chez eux. A Canala, les écoles ont également été évacuées, à 9h30, lundi matin.

Une alerte jaune orages et pluies en cours

Depuis 6 heures et pour 24 heures, Météo France Nouvelle-Calédonie a émis un avis de vigilance jaune fortes pluies et orages valables pour l'ensemble des communes de la Nouvelle-Calédonie. "Un axe pluvieux et orageux concerne l'ensemble du pays aujourd'hui, puis s'évacue par les Loyauté la nuit prochaine. Les cumuls les plus importants concernent le Nord et la côte Est ce matin, puis le Sud et les Loyauté l'après-midi", précise le bulletin météorologique.

Pierre-Chanel Tutugoro, le maire de Ponérihouen, annonce que la classe reprendra mardi matin aux horaires habituels. Alcide Ponga, celui de Kouaoua, attend de voir comment le temps va évoluer. Gilbert Tyuienon, maire de Canala, fait la même réponse, car "il a beaucoup plu ces dernières 24 heures."