publicité

Ouégoa se relève difficilement des récentes inondations

Quelques jours après le déluge qui a frappé la semaine passée les communes de Ouégoa et Pouebo, en Nouvelle-Calédonie, les travaux de réparation se poursuivent. La tribu de Bondé a été particulièrement affectée. 

Enfant de la tribu de Bondé à Ouegoa © NC1ère
© NC1ère Enfant de la tribu de Bondé à Ouegoa
  • Par Elif Kayi
  • Publié le , mis à jour le
Sur la commune de Ouégoa, l’eau courante a été rétablie. Sauf à la tribu de Bondé, où l’eau de lavage est puisée dans le fleuve. Depuis samedi, mairie, gendarmerie et sécurité civile distribue des bouteilles d’eau minérale aux habitants. 
 
La mairie a lancé un appel à l’adresse de la population calédonienne. « Je lance un appel aux Calédoniens pour leur dire qu’hier, il y a eu le cyclone Pam au Vanuatu », explique Yvette Danguigny, quatrième adjointe au maire. « Aujourd’hui, c’est une inondation qui a détruit à 100% les cultures sur la commune de Ouegoa et la commune de Pouebo. On demande votre aide en nourriture, en vêtements, en tôles et en bois pour les maisons qui ont été emportées ». 
 
La maison de Steeve Tchoéaoua, habitant de la tribu de Bondé, a été complètement sinistrée. 
 
C’est son fils de trois ans qui a sauvé la famille des eaux. A trois heures de matin, alors que toute la famille dormait, le petit se rend compte qu’il y a de l’eau dans la pièce et réveille ses parents. 
 
« Ca flottait tout partout dans la chambre (…) Nous sommes sortis par la fenêtre », explique Steeve. L’eau bloquait la porte d’entrée. Quelques heures plus tard, la maison disparaît totalement sous les flots, alors qu’elle est située à dix mètres au-dessus du Diahot. 
 
« Ce qui me restait, c’est juste un caleçon », explique Steeve. « La vaisselle, le matériel, tout, j’ai tout perdu ». 
 
Retrouvez le reportage en images de Jean-Noël Mero pour NC1ère : 
OUEGOA-INONDATIONS-JT-080415

 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play