77 portraits de femmes exposés à la médiathèque de Poindimié

exposition poindimié
exposition photo elles sur île, poindimié
L'exposition "Elles sur île" de l'artiste Caroline Méline ©Marguerite Poigoune / NC la 1ère

Ils ont été peints à l'aquarelle par Carole Méline. Un hommage aux femmes puisque cela fait 77 ans, qu’elles ont le droit de vote. Avec son pinceau, elle a reproduit à l’identique, les visages de femmes rencontrées dans la commune. 

L‘artiste puise son inspiration des femmes, de leurs rires, des couleurs qu’elle a pu rencontrer au marché de Poindimié, dans le village, et dans les tribus notamment. Elle a reproduit à l’identique, les portraits avec son pinceau. Elle les a d'abord prises en photo avant de les travailler dans son atelier. Chaque personne est reconnaissable. 

Je trouvais joli de pouvoir faire en sorte que les gens se reconnaissent, qu'elles prennent du plaisir. Maintenant que l'exposition est présente, je rencontre les femmes qui se regardent et c'est vraiment émouvant; elles sourient, elles sont heureuses et c'est tout ce qui m'importe.

Caroline Méline, artiste


Les portraits sont accompagnés de dessins et de textes, des dessins liés à la nature, à ce que "je ressentais par rapport à chaque femme" confie l'artiste. "Il y a des espaces entre les dessins, les femmes vont poser une phrase qui leur plaît et elle sera traduite en paicî"

exposition poindimié elles sur île
©Marguerite Poigoune

Au total, l'artiste a réalisé 77 portraits. Un chiffre loin d'être anodin puisque cela fait 77 ans que les femmes ont le droit de voter. L'exposition s'intitule Elles sur île, un jeu de mot qui plaît à l'artiste. "Le vernissage était prévu le jour de la journée de la femme mais c'est bien aussi un autre jour, c'est la journée de la femme tous les jours" explique-t-elle.

L’exposition est le résultat d’un travail entre Carole Méline et Poapi Poindipoinda, une tresseuse de Poindimié qui a confectionné les contours des portraits en pandanus. Les portraits peuvent être admirés à la bibliothèque du Nord, à Poindimié, jusqu’au 22 mai. Elle se déplacera ensuite à Koné et à Koumac.