Covid-19 : la vaccination mobile pour toucher les tribus de Poindimié

coronavirus poindimié
Covid, confinement, vaccination mobile à la tribu de Tiwaka, côté Poindimié, 22 septembre 2021
A la maison commune de Tiwaka, côté Poindimié, le 22 septembre. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere
A Poindimié, tout le monde ne peut pas se rendre au village pour y être vacciné. Certains craignent aussi de le faire dans le contexte de Covid. Alors le centre médico-social se déplace, en tribu. Reportage à Tiwaka où 29 habitants ont reçu mercredi leur première injection. 

Vallée de la Tiwaka, le mercredi 22 septembre. Ce matin-là, la vaccination mobile déployée par le dispensaire de Poindimié vient au contact des habitants qui ne se déplaceront pas au village. A la maison commune de la tribu, les patients s’entretiennent avec le Dr Elizabeth Moukalou. Avant de passer au lavage des mains, à la prise de renseignements, puis à l’injection avec l’infirmière Coline Stagnitto. 

Covid, confinement, vaccination mobile à la tribu de Tiwaka, côté Poindimié, 22 septembre 2021
Vaccination mobile par le CMS de Poindimié. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere

 

Traversé la rivière

Léonie fait partie des 29 habitants venus recevoir leur première dose. Elle habite sur la rive gauche de la Tiwaka. "J’ai traversé la rivière pour venir me faire vacciner", raconte-t-elle en langue. "Je n’ai pas de véhicule pour aller au village. Et ils ont déjà dit qu’il ne faut pas être plusieurs dans une même voiture car on peut se contaminer."

Oudjié, habitant de Tiwaka, a lui aussi saisi cette occasion : "C’est trop loin au village et il y a peut-être des cas positifs, c’est plus sûr ici." Même son de cloche chez Edouard. "Quand on regarde la télé, ça fait peur, la maladie. Donc il vaut mieux se faire vacciner", résume le vieil homme. 

Covid, confinement, vaccination mobile à la tribu de Tiwaka, côté Poindimié, 22 septembre 2021
©Marguerite Poigoune / NC la 1ere

 

Pour répondre à une demande 

L’équipe de la vaccination mobile joue la proximité. Cette action du centre médico-social a commencé la semaine passée afin de répondre à une demande. "Des gens en tribu, notamment, qui n’avaient pas de moyen de locomotion pour venir au dispensaire. Qui avaient peur, aussi de se déplacer. Ou les vieux chez eux en mobilité réduite", énumère le Dr Moukalou, médecin au CMS de Poindimié. Et elle ajouter : "Les fins de journée, quand il nous reste des doses, on va faire aussi du domicile."

29 injections, c’est un chiffre conséquent, d’après l’équipe : la majorité des gens se rendent au dispensaire. Elles sont deux équipes à assurer la vaccination mobile, par district, à Poindimié. La commune compte une vingtaine de tribus. Dont Tiwaka qui s’étend à la fois sur Poindimié et Touho.

Voyez le reportage de Marguerite Poigoune : 

©nouvellecaledonie