Le RSMA rencontre la population de Poindimié

entreprises poindimié
Tournée d'information du RSMA-NC à la tribu d'Ometteux, à Poindimié, lundi 14 mars 2022
Lundi 14 mars, l'équipe du RSMA s'est rendue à la maison commune de la tribu d'Ometteux. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ère
Les recruteurs du Régiment du service militaire adapté (RSMA) effectuent des tournées d’informations dans les tribus et les vallées de Poindimié, cette semaine. Ils présentent 24 filières de formations. L'occasion pour les jeunes de 18 à 25 ans d’échanger directement et de constituer des dossiers.

Opération séduction pour le Régiment du service militaire adapté (RSMA), à Poindimié. Les recruteurs sillonnent les tribus et les vallées de la commune, cette semaine. Passés à Néssapoué et à Tibarama, mardi 15 mars, dans la matinée, ils se rendent, dans l'après-midi, à Ina et au village.

Lundi, à Ometteux, après les présentations, Doudou et Poindet, deux jeunes de la tribu, ont échangé avec le capitaine Granier, l’officier adjoint de la deuxième compagnie de formation professionnelle, à Koné. Ils s’informent et remplissent déjà une fiche de renseignements.

Des échanges qui motivent

"On prend quelques informations pour les métiers de transports, d'engins et pour avoir le PL [le permis poids lourds, NDLR]. Cela va être facile, après, de trouver du travail", témoignent-ils. Ce sont justement ces échanges qui motivent le déplacement du RSMA dans les tribus. Il s’agit d’être en contact avec les jeunes.

"L'objectif, c'est de nouer des contacts avec eux, avec ces fiches de renseignements, pour ensuite les solliciter, lorsque nous avons besoin de personnes pour intégrer les formations. Nous en profitons pour donner les dossiers de candidature, pour faciliter les inscriptions, s'ils veulent rentrer au RSMA", explique le capitaine Granier.

Le RSMA a, en effet, de bons retours des entreprises qui ont embauché des jeunes passés dans ses rangs, notamment en matière de discipline et la ponctualité. Probablement parce que le régiment est un centre de formation encadré par des militaires.

Des formations comprises de six mois à un an

"Les entreprises, au fur et à mesure des années, à force d'embaucher des jeunes du RSMA, se sont rendues compte qu'il y avait une différence entre un jeune passé par le régiment et un qui n'y est pas passé, que cela soit à travers ses compétences ou un savoir-être. Au RSMA, nous essayons d'inculquer les valeurs auxquelles nous avons adhéré"

Capitaine Granier, officier adjoint de la deuxième compagnie de formation professionnelle, à Koné

Les jeunes qui entrent au RSMA y restent entre 6 mois et un an. Ils y sont rémunérés, logés, nourris et habillés du dimanche soir au vendredi suivant. Un bus les ramène chez eux pour le week-end.

A Poindimié, les tournées se poursuivent dans les tribus tout au long de cette semaine. Mercredi, les recruteurs du RSMA seront, en matinée, à Napoémien, puis à Tiéti et Saint-Denis, dans l'après-midi :

Ecouter le capitaine Granier, au micro de Marguerite Poigoune :