publicité

Rassemblement protestant de la Pentecôte à Tibarama

Onze paroisses protestantes du Nord-Est de la Nouvelle-Calédonie se sont rassemblées à Poindimié pour la Pentecôte. Ce dimanche, le culte a été marqué par l’installation d’un diacre, ou encore les chants «do». Mais avant, il fallait préparer de quoi nourrir la centaine de participants.

Préparation de la salade de poulpe. © Marguerite Poigoune/NCla1ere
© Marguerite Poigoune/NCla1ere Préparation de la salade de poulpe.
  • Marguerite Poigoune, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Tibarama accueille depuis vendredi les fidèles de onze paroisses protestantes, celles du consistoire qui couvre Ponérihouen, Poindimié et Touho. Ils sont réunis pour marquer la fête chrétienne de la Pentecôte. Le meï, comme disaient les vieux. «Le meï, c’est le don de l’esprit de Dieu qui est descendu sur les prophètes», explique le pasteur de Tibarama, Christian Taouvama.
Ecoutez-le au micro de Marguerite Poigoune. 
 
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
 

Au menu de Pentecôte

Ce dimanche, le culte de Pentecôet a été marqué par l’installation d’un diacre dans cette même paroisse, par la reconstitution de la Cène c’est-à-dire le dernier repas de Jésus, et par les «dos».  Mais avant cela, dès six heures et malgré le froid, les paroissiens étaient à pied d’œuvre pour assurer le déjeuner de tout ce petit monde.
Le reportage en cuisine de Marguerite Poigoune. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play