Coup de neuf au Parc de la Rivière Bleue

loisirs province sud
Parc de la Rivière Bleue
©Isabelle Braouet
Le Parc Provincial de la Rivière Bleue a réouvert ses 22 000 hectares au public la semaine dernière. Pendant le confinement, les équipes n'ont pas chômé. Au programme : rénovation des ouvrages et préparation de nouveaux sentiers.
 
Au milieu de la végétation, le Parc Provincial de la Rivière Bleue abrite des dizaines d’ouvrages. Avec le temps, apparait l’usure alors Joseph Manauté et ses équipes ont choisi de mettre à profit les semaines de confinement pour effectuer de grosses opérations de maintenance. Les cinq ponts du Parc ont ainsi été rénovés et pour cause sur une année ils voient passer plus de 12 000 voitures sans parler des VTT.
 

« Cet ouvrage a été totalement démonté sur sa partie supérieure. On a enlevé toutes les traverses et toutes les bandes de roulement et ensuite on a réinstallé des traverses neuves et des bandes de roulement », indique Joseph Manauté, le directeur du Parc.

parc de la rivière bleue
©Isabelle Braouet

Plus de sécurité 

Régulièrement ces travaux doivent être effectués car ces passerelles doivent pouvoir supporter des charges roulantes de 30 tonnes. Les bandes de roulement et les traverses ont été changées, les fixations ont été vérifiées pour assurer la sécurité car le parc accueil du public.
 


« Ces traverses sont ensuite reliées à des chasse-roues, ce sont ces pièces qui permettent de rectifier l’angle de roulage lorsqu’un véhicule tape par inadvertance dans l’ouvrage. »

parc de la rivière bleue
©Isabelle Braouet

Des nouveaux sentiers de randonnée 

En parallèle de cette maintenance, Joseph Manauté fourmille de projets. D’ici six semaines, trois nouveaux sentiers de randonnée seront ouverts au public. Parmi lesquels, un sentier de difficulté moyenne avec en prime une histoire puisqu’il a été façonné par des mineurs dans les années 40.
 

« La particularité de ce sentier en cours de réouverture c’est d’être installé sur un sentier que les mineurs ont ouvert dans les années 40 pour accéder à une mine qui sera sans doute nommée prochainement le sentier des mines jumelles. »  


Entre soleil et averses, le Parc et ses 22 000 hectares a donc réouvert après avoir fait peau neuve par endroit. Les amateurs de nature et de randonnée ont immédiatement répondu présent.

Le reportage d'Isabelle Braouet et de Michel Bouilliez 
©nouvellecaledonie