Dossier usine du Sud : blocage des parcs provinciaux et de l'accès par Plum

nickel mont-dore
Blocages Ican et collectif Usine pays, week-end des 28 et 29 novembre 2020
©NC la 1ere
Ce week-end, la mobilisation du collectif «usine pays» et de l’Ican s'est déplacée sur le terrain du tourisme. Au Mont-Dore et à Yaté, l’accès à plusieurs parcs et espaces naturels provinciaux a été bloqué, tandis que la desserte routière du Sud était coupée à la rivière des Pirogues.
[MISE A JOUR DE DIMANCHE SOIR]

Week-end dans le Grand Sud perturbé, et pas par la météo. Samedi comme dimanche, au Mont-Dore et à Yaté, le collectif «Usine du Sud = usine pays» et l'Ican ont empêché l'accès à plusieurs parcs et espaces naturels gérés par la province :
  • le parc de la rivière Bleue ; 
  • les Bois du Sud ;
  • les chutes de la Madeleine ;
  • et la Netcha.

Coup dur pour les prestataires

Un coup pour la province. Sans doute une déception pour le public. Mais surtout un manque à gagner pour de nombreux prestataires touristiques, en ce début de saison chaude.
Le reportage de Lizzie Carboni et Louis Perin :
 

Conséquences

Au camping géré par Nadine et sa nièce, aucune tente sur les emplacements dédiés. Les jeunes femmes ont été contraintes de fermer le site, et de rappeler les clients pour annuler les nombreuses réservations. L’annulation d'activités telles que le kayak au clair de lune sur le lac de Yaté entraîne une perte financière estimée à 300 000 francs.
 
Blocage Ican et collectif Usine pays, parc de la rivière Bleue, 29 novembre 2020
©NC la 1ere
 

Le Sud moins fréquenté

Des prestataires touristiques du Grand Sud constatent que les Calédoniens désertent la région depuis bientôt deux semaines. Alan Waterneaux, dirigeant de la société Loisirs Concept, organise des séjours au parc de la rivière Bleue.
Ecoutez sa réaction au téléphone de Mathieu Ruiz Barraud :

Blocage à la rivière Bleue, Alan Waterneaux

 

«La province Sud condamne»

Samedi comme dimanche, un communiqué émanant de la province Sud a ponctué ce bras de fer. La collectivité «condamne ces méthodes consistant à prendre en otage les Calédoniens et les prestataires touristiques pour qui l’activité des week-ends est la principale source de revenus»
  

Rivière des Pirogues bloquée

En parrallèle, des manifestants ont continué à se poster, chaque jour, à l’entrée du pont qui permet de franchir la rivière des Pirogues, au Mont-Dore. Fermant l’un des deux accès au Sud, notamment au complexe industriel de Vale (affecté, on le rappelle, par plusieurs piquets de mobilisation). Les blocages touchent également l’activité minière du groupe MKM.
 
Blocage autour de l'usine du Sud, rivière des Pirogues, 28 novembre 2020
Sur le pont de la rivière des Pirogues, le 28 novembre. Image d'illustration. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 

«On sera les premiers impactés»

Quant à la motivation des manifestants, elle reste identique, expliquait l’un d’eux samedi, à la rivière des Pirogues. «On est des gens de Saint-Louis et de l’île Ouen», précisait Dimitri Tein-Qenegei. «L’usine fait partie de la commune du Mont-Dore. Et niveau environnement, on sera les premiers impactés. On demande la venue d’experts indépendants, pour vérifier l’état des [installations]. Demain, on a besoin que nos enfants, ils continuent à pouvoir manger du poisson.» 
 

L'invité du JT

Enfin, le directeur de projet de la Sofinor était samedi soir l'invité du JT.
L'entretien d'Ulrich Reber avec Laurence Pourtau : 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live