Feux importants à l’îlot Puen et à La Foa

incendies boulouparis
Capture vue satellite de l'îlot Puen Boulouparis
L'îlot Puen, environ 300 hectares. ©Fonds Géorep NC
Les feux se suivent, avec leur lot de menaces et de dégâts. Après ceux de Thio ce week-end, voilà qu’un incendie important ravage l’îlot Puen, à Boulouparis. Un autre est sous contrôle à La Foa.
«Des campeurs ont mis le feu à Puen... Nous faisons des prières pour que les pompiers envoient un hélicoptère... Toute aide est la bienvenue... Le Ranch est menacé!» C’est le message posté sur leur page Facebook par les responsables de la ferme équestre située à l’îlot Puen.

Deux hélicoptères déployés

L'îlot d'environ 300 hectares se trouve en baie de Saint-Vincent, juste à côté de Leprédour, sur la commune de Boulouparis. Il brûle depuis le début d’après-midi, d’un vaste feu qui a menacé les quelques zones habitées dont le ranch, avec ses chevaux et son bétail. «La difficulté d’accès fait que les seuls moyens qu’on a engagés rapidement, pour protection de ces habitations, ce sont les hélicoptères», précise le capitaine Yannick Caervolen, de la sécurité civile.

Le reste de l'îlot pourrait entièrement br​ûler

Les deux hélicos ont effectué des rotations jusqu'à ce que le Bell doive rallier Nandaï. L’hélicoptère de la sécurité civile a poursuivi. Mais en dehors de ces zones protégées, il était à craindre que le reste de l’îlot parte entièrement en fumée.

Egalement Popidéry et Lebris​

Dans la commune voisine de La Foa, c’est dans les secteurs de Popidéry et de la presqu’île Lebris que 200 hectares ont brûlé aujourd’hui. Les pompiers du SIVM et une vingtaine d’agriculteurs ont réussi à maîtriser le feu en milieu d’après-midi.

Dans les hauteurs de Thio

On respire également dans le région de Thio, où la situation sur le front des incendies était sous contrôle, ce lundi, après un week-end ravageur. Grâce, notamment, au travail du bombardier d’eau, plus aucune habitations n’était menacée. Pas loin de 400 hectares de brousse auront tout de même été réduits en cendres. «Maintenant, le feu part dans les montagnes et dans une végétation de type forêt sèche. Mais nous ne pouvons pas intervenir, déplorait ce matin le chef de centre des pompiers de Thio, Mauro Pizzolito. Je réserve les agents pour le bas plutôt que pour les montagnes, malheureusement.» 

Carte du risque feu de forêt du 3 octobre
©Météo France NC

Risque extrême ou très élevé

La carte Prévifeu mise à jour par Météo France NC peu avant 17 heures plaçait un peu moins de communes en risque extrême feux de forêt que ce matin. Reste que le danger va d’extrême à très élevé et que demain encore, l’usage du feu sera interdit partout, sauf pour la cuisine.