Quand la déchèterie vient à vous !

environnement la foa
Déchèterie mobile à la Foa, Méaré, 16 janvier 2021
Le service a été proposé samedi près du parc de Méaré. ©NC la 1ere

Se débarrasser de ses encombrants sans aller au dépotoir ? C’est ce que propose le SIVM Sud jusqu’au 14 février : le syndicat qui gère les ordures de Boulouparis à Bourail mobilise une déchèterie mobile. 

Vous en avez sans doute dans le jardin, ou au fond du garage : des pneus usagés, un vieux lave-linge, des bouts de tôle rouillés…. Chaque week-end depuis le 9 janvier, et jusqu’au 14 février, le SIVM Sud offre de se débarrasser des encombrants sans devoir aller jusqu’au dépotoir. Le syndicat qui gère les ordures de Boulouparis à Bourail propose un service de déchèterie mobile. 

Cofinancé par Trecodec

Coût de l’opération : environ 1,5 million, financé pour moitié par l’organisme Trécodec. Ce week-end, les Lafoyens étaient servis. Au parc de Méaré samedi, puis vers le boulodrome de Nily dimanche. Des bennes ont été installées pour la ferraille et le tout-venant, mais aussi de quoi déposer des gravats, des batteries de voiture, le vieil électroménager… 

Le reportage de Charlotte Mestre dans le quartier de Méaré :

La déchèterie mobile s'est garée à Méaré

 

Et la version télé par Martin Charmasson et Christian Favennec : 

Le dépotoir est loin. C’est mieux d’avoir des trucs comme ça de temps en temps. 

- Un habitant de La Foa

 

Déchèterie mobile à la Foa, Méaré, 16 janvier 2021
©Charlotte Mestre / NC la 1ere

Les déchèteries ne suffisent pas

Sur place, les agents du SIVM Sud veillent à ce que les déchets soient bien triés. Depuis dix ans qu’il est en place, le Syndicat intercommunal a installé des déchèteries qui traitent cinq mille tonnes par an - elles se trouvent à Bourail, La Foa, Boulouparis et Thio.  Mais il y a encore à faire, pour sensibiliser la population. D’où cette première opération mobile en partenariat avec Trecodec. Après avoir ciblé les carcasses de voiture en 2018 ou 2019, place à une nouvelle étape dans la lutte pour des communes plus propres.

Même si les déchèteries sont en place, il faut être proche de la population. C’était l’idée en ce début d’année : faites un bon coup de rangement. Luttez contre la dengue, aussi, et la leptospirose, avec les périodes de pluie. Donc on va dans les quartiers, dans les communes qui sont un peu loin des déchèteries (Moindou, Farino, Sarraméa). C’est un peu la caravane des déchets, sur le SIVM Sud. 

- Erwan Couapault, en charge de la gestion des déchets au syndicat

 

Collecte

Cette «caravane» a de beaux jours devant elle. Samedi, une vingtaine d’habitants du quartier ont déposés à Méaré 35 mètres cubes de déchets et vingt appareils d’électroménager. 

Il faut savoir que si tout le monde triait au moins ses canettes et son verre, c’est toutes les semaines que des camions devraient monter en Brousse. Donc on créerait de l’emploi. Le fait de bien gérer ses déchets, c’est être respectueux de l’environnement, mais c’est aussi participer au développement économique de notre pays. 

- Erwan Couapault

 

Déchets et emploi, Erwan Couapault

 

Le calendrier

Après Boulouparis ou La Foa, la déchèterie mobile passera : 

  • à Moindou, les samedi 23 et dimanche 24 janvier ;
  • à Farino, les samedi 30 et dimanche 31 janvier ;
  • à Bourail en février, à Nessadiou et Poé…

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live