nouvelle calédonie
info locale

L'hommage des personnalités calédoniennes suite à la disparition d'Hilarion Vendégou

décès ile des pins
Personnalités réagissent à la mort de vendégou
©NC LA 1ÈRE
Hilarion Vendégou est décédé ce samedi 11 janvier. Grand chef, maire, mais aussi instituteur et sénateur, Hilarion Vendégou avait 78 ans. Suite à l'annonce de son décès, de nombreuses personnalités calédoniennes ont réagi. 
« Il a contribué au développement de son île, de sa commune et de son pays », « un homme passionné qui avait beaucoup d’ambitions pour son territoire », « un militant infatigable » : partis politiques, institutions, Haut-commissaire de la République, tous ont eu un mot pour Hilarion Vendégou.
 

Son dévouement pour l'Île des Pins

Parmi ses compagnons de route, Maurice Ponga, ancien député européen se rappelle l'homme politique qu'il a côtoyé de nombreuses années. "C'était un homme d'une très grande envergure politique et coutumière. Je l'ai rencontré quand j'étais au Parlement européen, il m'a guidé avec Pierre Frogier, jusqu'au Sénat. C'est là que j'ai vu quelqu'un de très social. C'est un homme qui collaborait très bien, il était à sa place. La Nouvelle-Calédonie a perdu un de ses hommes de valeur, il faudra que la jeunesse arrive à combler ce vide", confie-t-il. 

Et il ajoute : "Hilarion, c'est quelqu'un qui n'a pas sa langue dans sa poche. Ce que d'autres pensaient tout bas, il le disait à haute voix. J'ai gardé d'Hilarion cette franchise et cette liberté de parole." 

Maire de l'Île des Pins depuis 1989, il exerçait sa fonction en collaboration avec son premier adjoint, Christophe Vakié, qui vante son implication pour Kunié.

Il est au micro d'Anne-Claire Lévêque.

Réactions de Christophe Vakié


"Il était toujours serviable et en même temps, il se préoccupait des autres : ce sont des qualités que l’on n'a plus beaucoup aujourd’hui. Je l’ai vu à l’œuvre avec mon père et c’était toujours servir les autres. Il passait parfois plus de la moitié de la nuit dans nos tribus, à échanger avec la population" confie Gérard Poadja, sénateur Calédonie Ensemble.

Le père Bernard Gidrol, s'exprime, lui, sur le jeune Hilarion Vendégou, qu'il a vu grandir en restant fidèle à lui-même. "Je l'ai rencontré quand il était élève au Sacré Cœur à Nouméa. Il était très franc, très sincère, radical sur certains points mais très humain en même temps, c'est une vraie perte. Sa vie tournait autour des valeurs chrétiennes : il ne faisait pas de séparation entre ses valeurs et son action, c'était un homme d'une seule pièce et ce n'était pas pour jouer ou se donner un beau rôle." 

Son engagement en politique


Ce week-end, de nombreuses personnalités politiques saluent le l'homme mais aussi le leader politique qu'était Hilarion Vendégou. 

"C’était un homme peu ordinaire. Hilarion, c’était d’abord l’alliage rare et réussi d’un grand chef et d’un maire, d’une autorité coutumière et d’une autorité politique. Il n’y a pas d’équivalent à l’échelle du pays. Hilarion, c’était le sens du commandement. Il y avait le temps du palabre et le le temps de la décision.Sur beaucoup de dossiers de l’Île des Pins, il a pris sur lui pour les faire avancer même si certaines dents grinçaient. Hilarion, c’était un esprit libre", s'est exprimé le député Philippe Gomès sur les réseaux sociaux. 

Autre réaction : celle de l’Avenir en Confiance, via un communiqué. Le mouvement salue l’engagement sans faille d’Hilarion Vendégou à sa terre et pour une Nouvelle-Calédonie dans la France. "Avec sa disparition, la Nouvelle-Calédonie vient de perdre une grande figure."

Le bureau politique du FLNKS, réuni à Canala ce week-end, a lui aussi réagi via un communiqué. Tous les membres du parti politique saluent le travail de cet homme qui durant trente ans a "contribué au développement de son île, de sa commune et de son pays". Le bureau politique du FLNKS salue également "l'homme au fort caractère qui a su marquer de son empreinte la vie politique, locale et nationale".

"Cette compatibilité entre les valeurs de la République et les valeurs de la coutume, il a transmis ses valeurs coutumières. C'est un grand chef particulièrement reconnu et il incarnait une force de vie, une énergie, un dynamisme très important jusqu'à sa dernière heure et je pense qu'il a tracé un chemin dans lequel, je l'espère, certains auront la responsabilité de s'engager pour rendre hommage à sa mémoire et à l'action de toute sa vie", 
confie Virginie Ruffenach, secrétaire générale du Rassemblement-Les Républicains.
 

Les institutions lui rendent hommage


"J’ai eu la chance de côtoyer un homme passionné qui avait beaucoup d’ambitions pour son territoire. Il aura prôné le développement raisonné de Kunié en réussissant le subtil équilibre entre développement économique et respect des traditions. Il était un homme engagé pour défendre les valeurs qu'il avait au plus profond de lui ", a confié Sonia Backès, la présidente de la province Sud.

Thierry Santa, le président du gouvernement, ainsi que l’ensemble des membres de l’exécutif ont retracé brièvement le parcours d’Hilarion Vendegou, "grand chef depuis 1974, ses débuts en politique en 1980, et son élection à la tête de l’Île des Pins en 1989, ainsi que ses différents mandats au Congrès, à lapProvince Sud, et au Sénat".

"C'était un homme complet, une grande personnalité du monde kanak, c'est une référence maintenant. C'était quelqu'un d'engagé à tous les niveaux pour le développement de son île, de son pays et pour la promotion des Kanak et de tous les habitants de ce pays. Même fatigué, à 78 ans, il était dans la recherche de solutions. Il avait une sacré personnalité, il était très autoritaire", 
se souvient Roch Wamytan, président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie. 

Laurent Prévost, le Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, réagit également via un communiqué. "Au cours de plus de trente ans de mandats électifs, il fut un militant infatigable de la défense de son territoire et aura agi pour le développement raisonné, notamment sur le plan touristique, de son île à laquelle il était particulièrement attaché." 

Dimanche soir, c'est la Ddec qui saluait «son engagement et son action à toujours vouloir mener à bien les projets éducatifs sur l'île des Pins et avec l'enseignement catholique».

De 2008 à 2012, Hilarion Vendegou était le secrétaire de l'AFM, l'Association française des maires, qui fait part de sa «vive émotion» et de sa «grande peine» dans un courrier signé de son président Georges Naturel. «Contraint par la loi l’obligeant à choisir entre son mandat de maire et celui de sénateur, il ne s’était pas représenté aux élections sénatoriales de 2017», relève notamment l’AFM. «Ce choix confirmait bien son attachement à la gestion de la collectivité de proximité qu’est la commune et son dévouement à la chose publique.»

 

Biographie 

HILARION VENDEGOU
©NC LA 1ÈRE

Grand Chef, maire, sénateur de la République : Hilarion Vendégou a connu toutes les époques et les grandes étapes politiques calédoniennes. Né le 4 septembre 1941, il débute en politique dans les années 1970. Après dix ans dans l’enseignement comme instituteur à Moindou, Hienghène puis Koné, il devient conseiller municipal de Koné sur la liste Union Calédonienne.

C’est toujours en tant que conseiller municipal mais sur une liste RPCR qu’il est élu sur son île, à Kunié, en 1983. Il en devient maire six ans plus tard. Ce fauteuil, il le conservera  jusqu’en 2014. Cette année-là, lors des municipales, sa liste est battue par une liste indépendantiste. Après une série de démissions et de recours, Hilarion Vendégou est réélu à la tête de la commune en décembre 2015. Il en était toujours le maire au moment de son décès.

Parallèlement à son poste municipal, il sera sénateur avec Pierre Frogier sous l’étiquette UMP pour Les Républicains entre 2011 et 2017; un mandat qu’il ne souhaitera pas renouveler. Hilarion était une personnalité connue et reconnue à Paris, comme sur l'ensemble du territoire. Les membres du Rassemblement-Les Républicains le citent comme un homme droit, intègre et courageux. "C'est une immense perte pour le Rassemblement. Il a montré le chemin de droiture à ceux qui ont eu la chance de l'accompagner." 

En raison de la nouvelle loi sur le non-cumul des fonctions, il privilégiera son île et sa fonction de maire. Une fonction qu’il aura assurée avec autorité pendant plus de vingt-cinq ans. Vingt-cinq ans qui auront vu le développement touristique de l’Île des Pins, la création de l’usine du Sud et le premier référendum.

En juillet 2019, il a fêté ses quarante ans de responsabilités coutumières.


Toutes les personnalités politiques ainsi que les institutions calédoniennes adressent leurs sincères condoléances à la famille et aux proches d'Hilarion Vendégou ainsi qu'à la grande chefferie et aux habitants de l'Île des Pins. 

La veillée aura lieu lundi 13 janvier, de 15h à 20h et mardi de 8h à 20h. La cérémonie religieuse aura lieu mardi à 12h, à la Chapelle du centre funéraire, au 5ème kilomètre.
Mercredi, le cercueil sera rapatrié à Kunié, où une veillée aura lieu. Hilarion Vendégou sera inhumé jeudi, à l'Île des Pins. 

 
Publicité