L'île des Pins au programme de l'avant-dernière journée de Sébastien Lecornu

gouvernement ile des pins
Lecornu Ile des pins
©Claude Lindor
Une journée particulière à l'Ile des Pins aujourd'hui pour le ministre des Outre-mer. Sébastien Lecornu souhaitait prendre le temps de rendre hommage au grand chef Hilarion Vendegou. Il était un trait d'union entre la République et la coutume a dit le ministre qui a bien connu le sénateur à Paris. 
Les enfants de l’école Saint-Joseph de l’île des Pins ont accueilli le ministre pour le guider vers la grande chefferie.

Du Sénat à Kunié

Sébastien Lecornu tenait à rendre hommage au grand chef Hilarion Vendegou disparu en début d’année. Il le côtoyait au Sénat, mais le ministre voulait venir en terre Kunie.
« Hilarion a toujours été un trait d’union » a souligné le ministre.
« C’est vraiment une belle expression, et je pense que de là où il est, il doit aussi sûrement le ressentir. C’est vrai qu’il incarne vraiment ce trait d’union là, entre le monde de la coutume, le monde de la République, le monde actuel » commente Laura Vendegou, la fille du grand chef disparu.
Lecornu Ile des pins enfants
©Erik Dufour
 

Parler de l’avenir du Pays

Le geste coutumier bien sûr pour appuyer l’honneur rendu au grand chef sénateur, mais aussi des temps d’échanges pour parler de l’avenir du pays, comme ce mercredi matin dans un hôtel avec la présidente de la province Sud et le président du gouvernement.
« Il faudra dans ces discussions que l’Etat ait une position claire. Je crois que c’est ça que les gens attendent » explique Sonia Backès, la présidente de la province Sud. « Malheureusement, encore une fois, l’Etat a été absent. Et il faudra que l’Etat dise clairement d’abord ce qu’il veut pour la Nouvelle-Calédonie, et ensuite quelles seront les conséquences de l’une ou l’autre des solutions ».
 

A l’ombre des pins colonnaires

Autre séquence émouvante au cimetière de Vao où repose Hilarion Vendegou à l’ombre des pins colonnaires. Et l’évocation de cette dualité calédonienne illustrée par le grand chef.
« On voit bien que les choses sont beaucoup plus compliquées qu’un simple oui ou qu’un simple non, que justement cette confrontation entre deux blocs ne répond pas à toutes les questions. Et quand on commence à regarder le parcours effectivement d’Hilarion, et l’histoire de l’île des Pins on voit que les choses ne sont pas complètement aussi clivées que cela. Et donc ça appelle à mon avis à beaucoup de mesure, beaucoup d’étude, beaucoup de compréhension, beaucoup d’écoute, beaucoup de dialogue. Beaucoup de dialogue, c’est l’objet de demain » a souligné Sébastien Lecornu.  
Tombe Hilarion Vendegou
©NC la 1ère
 

Autour du parc marin de la mer de Corail

La visite ministérielle a été conclue par un déjeuner avec les représentants du comité de gestion du parc naturel marin de la mer de Corail et la remise de la médaille de l’ordre du mérite maritime à Claude Payri, illustre chercheur à l’IRD.
Le reportage d'Erik Dufour et Claude Lindor 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live