Intempéries : multiples sauvetages à la rivière et en montagne

faits divers dumbéa
Le patron de la gendarmerie en Nouvelle-Calédonie condamné pour violences conjugales, révèle Mediapart
©FranceInfo
Trois personnes parties baliser un sentier au Mont Dzumac ne sont pas rentrées hier samedi 22 janvier, comme prévu. Elles ont été retrouvées ce dimanche matin, grâce à un hélicoptère de la gendarmerie. Hier 15 personnes ont été secourues, dont un groupe de 12 personnes qui se baignait à Dumbéa Rivière malgré l’interdiction.

[Mise à jour 11h30]

Les trois personnes ont pu être retrouvées ce dimanche matin. Elles sont saines et sauves. 

Ce dimanche 23 janvier, la sécurité civile et la gendarmerie attendent l’ouverture d’une fenêtre météo favorable pour partir à la recherche de trois personnes portées disparues entre le Mont Dzumac et le Mont-Mou, hier samedi 22 janvier. Il s’agit "de trois trailers aguerris, dont on est sans nouvelles depuis hier après-midi", précise le capitaine Alexandre Rossignol de la sécurité civile. "On espère qu’ils ont pu s’abriter dans un des refuges."

Sauvetages à Dumbéa et Païta

La vigilance jaune fortes pluies et orages annoncée par Météo France n’a pas fait le poids face au ciel bleu ce samedi matin, conduisant plusieurs promeneurs à prendre des risques inconsidérés, entraînant la mobilisation d’importants moyens de secours.

A Dumbéa, 12 personnes ont franchi la barrière du parc provincial, fermé en raison du risque de montée des eaux, pour aller se baigner. La dégradation du temps dans la journée a entraîné une brusque crue de la rivière, bloquant le groupe sur une berge. C’est la gendarmerie nationale qui a finalement réussi à les sortir de ce mauvais pas, grâce à un système de cordage installé grâce à un canoë. Si le capitaine Alexandre Rossignol salue "le travail de la gendarmerie qui est restée mobilisée jusqu’à près de 23 heures pour ramener tout le monde sain et sauf", il tient "à pousser un petit coup de gueule, parce que ce n’est pas la première fois qu’on a des soucis à Dumbéa rivière. Les gens ne font pas attention, ils se mettent en danger et mettent en danger les services de secours."

Autre sauvetage, cette fois à Païta, où trois personnes qui se promenaient en bord de creek ont été là encore surpris par la montée des eaux. Réfugiés sur un monticule, elles ont pu être secourues en début de soirée par les pompiers.

La sécurité civile rappelle qu’il faut se renseigner sur la météo avant de pratiquer des activités en extérieur. En cas de vigilance, il faut remettre la sortie à plus tard, même si le temps semble clément car la météo évolue très vite.

Des situations qui se répètent 

Ce n’est pas la première fois que des promeneurs se retrouvent en difficulté. Le 5 janvier dernier, ce sont au total 21 personnes qui avaient été hélitreuillées après avoir été surprises par la montée des eaux, à Dumbéa. De fait, si ce week-end la fermeture du parc avait bien été annoncée en raison d’une vigilance jaune fortes pluies orages, sur place rien n’empêche réellement l’accès. 

Le reportage de Nathan Poaouteta et Claude Lindor.

©nouvellecaledonie