La MIJ, c’est terminé !

société province sud
MIJ Mission d'insertion des jeunes
©Coralie Cochin

Le destin de la Mission d’insertion des jeunes en province Sud, est scellé. L’association, créée il y a 30 ans, a été dissoute ce mardi. Même si ce projet était dans les cartons de la province depuis plusieurs mois, c’est un coup dur pour la quarantaine de salariés qui y travaille.

L’année commence par une très mauvaise nouvelle pour le personnel de la MIJ de la province Sud. Ce mardi matin, sa dissolution a été votée en assemblée générale. 
L’association entre maintenant dans une phase de liquidation qui pourrait prendre plusieurs mois.

Une fermeture annoncée dès le mois d’août


La MIJ était chargée d’informer et d’accompagner les jeunes dans leur insertion sociale et professionnelle. Mais en août, la province Sud, son principal financeur, avait annoncé son intention de mettre un terme au fonctionnement actuel de la structure. Pour des raisons juridiques, indiquait la province à l’époque.


 
Un guichet unique jeunesse  


Les missions de l’association doivent être diluées dans différentes directions provinciales. Et une trentaine de salariés de la MIJ doivent être redirigés vers ces directions. Le sort d’une dizaine d’entre eux fait encore l’objet de discussions.
Un guichet unique jeunesse doit ouvrir ses portes prochainement. Il se situerait dans les locaux actuels de la MIJ de Nouméa, quai Ferry.
Du côté du public, ce changement suscite aussi beaucoup d’interrogations.
Depuis sa création, après les accords de Matignon, la MIJ faisait office de phare pour de nombreux jeunes. Plus de 16 000 étaient accompagnés chaque année.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live