La province Sud cherche à moderniser ses collèges

finances province sud
Outile numérique dans le secondaire, image d'illustration. Ordinateur portable
Outil numérique dans le secondaire, image d'illustration. ©NC la 1ère
L’assemblée provinciale Sud s’est réunie ce jeudi, à Nouméa, notamment pour étudier ce que l'on appelle le plan "collège nouvelle génération". L’objectif : offrir aux élèves et aux enseignants de meilleures conditions de vie, pour favoriser à la fois la réussite scolaire et l'épanouissement personnel. Cela passerait par un aménagement des établissements en terme de développement durable et d’outils numériques.

Comment améliorer la vie dans les collèges ? Faire en sorte que les enseignants et les élèves s’y sentent mieux ? Quelles priorités en termes d’équipement dans les classes ? Autant de questions qui pourraient trouver leur réponse dans le plan "collège nouvelle génération" lancé ce jeudi 17 février par la province Sud. Il s’agit d’abord d’évaluer les besoins et les attentes de l’ensemble des personnels, élèves et parents. Puis de répondre à ces demandes par un financement, à hauteur d’un milliard et demi de francs par an.

Du matériel à l'environnement global

Gil Brial, vice-président de l'institution en charge de l'enseignement, donne des exemples : "C’est du matériel informatique plus adapté aux nouvelles technologies. C’est une partie [du CDI] où on peut travailler en collaboration mais également une partie beaucoup plus décontractée, beaucoup plus chaleureuse, avec des canapés, pour accueillir des élèves qui veulent juste lire en tranquillité. C'est la qualité des cours en gardant quand même des espaces verts pour que les enfants puissent s’y poser…"

Une priorité ? 

Pour autant, l’amélioration du cadre de vie, l’innovation informatique ou encore la notion de vivre ensemble sont-elles des priorités dans des collèges réputés difficiles ? L'exécutif provincial s'en dit persuadé, tout en souhaitant prioriser, justement, les actions par établissement.

Ceux qui sont le plus intéressés, ce sont les collèges difficiles. Meilleure est la qualité de vie de leurs élèves, moins il y a de grabuge, et mieux les enfants sont ouverts à l’apprentissage.

Gil Brial, deuxième vice-président de la province Sud

Prochaines étapes

Ce plan est déployé pour plusieurs années. Des appels à projet vont être lancés. Des enquêtes doivent également être menées auprès des équipes pédagogiques, des parents d’élèves et bien sûr des collégiens, pour définir les grandes priorités de chaque établissement. 
 
Un compte-rendu de Laurence Pourtau et Louis Perin :

©nouvellecaledonie